Mots du libraire

  • Veiller sur elle

    Jean-Baptiste Andrea

    Coup de coeur

    PRIX GONCOURT 2023

    Veiller sur elle est un récit dantesque, qui plonge de puissants personnages dans une fresque ponctuée de rebondissements, dans une Italie de l’entre-deux-guerres. 

  • Les petits Robinsons

    Romain Taszek

    Coup de coeur

    Coup de coeur d'Émilie

    Envie de nature ? Envie d’aventures ? De partir avec tente et sac à dos en compagnie de ses amis ? Voilà une BD jeunesse faite pour les jeunes explorateurs à partir de 6 ans !

    Un petit groupe d'enfants se retrouve plongé dans les bois le temps d'un été. Ils devront apprendre à mettre en commun leurs forces, à partager leurs savoir-faire et à mieux communiquer les uns avec les autres pour que leur petite communauté vive le mieux possible au cœur de la forêt. Leurs découvertes et leurs inventions seront ponctuées de joies et de peines, de moments de doutes mais aussi de complicité, de disputes et de réconciliations, de jeux et d'histoires murmurées au coin du feu.

    Diplômé des Arts Décoratifs de Paris, Romain Taszek est un illustrateur passionné par l'Histoire et les histoires. La forme et la couleur sont au cœur de son travail qui navigue, au gré des projets, entre fiction et documentaire.

    On aime : les couleurs vives et pleines de fraîcheur, l’humour des situations, les double-pages documentaire, l’interaction des personnages.

    A lire avec une lampe tempête, un chapeau « à la Indiana Jones » et un carnet pour croquer les animaux et les plantes !

  • Coup de coeur de Joanne

    Stéphane et Cathy HETTE nous proposent dans cet ouvrage une véritable aventure naturaliste accessible à tous et qui commence à notre porte.

    De l’Ablette à la Zygène de la filipendule en passant par le Campagnol, le Géranium, la Mante Religieuse, l’Ortie ou encore le Triton, voici un abécédaire pas tout à fait comme les autres…En effet il s’agit plus ici d’un véritable méli-mélo surprenant, drôle et poétique qui nous invite de manière originale à voir tout ce petit monde invisible pourtant à portée de main.

    En explorant les prairies, les bords de chemins, les mares et les forêts ce joli petit carnet nous prouve que nous n’avons pas besoin de nous aventurer à l’autre bout du monde pour apprécier la nature et découvrir toute la splendeur de sa biodiversité…

    En tournant les pages de ce magnifique ouvrage vous entrerez dans un joyeux patchwork mélangeant des textes naturalistes pleins d’humour et de très belles photos le tout magnifié par les superbes illustrations de Marcello PETTINEO.

     

    Une véritable invitation à sortir de chez nous, à nous asseoir dans un coin de verdure, à ouvrir grand nos yeux, à observer et à admirer tous les trésors que nous offre la nature !

  • Coup de coeur de Michèle

    Notre héros, Maxence (Max pour les intimes), atteint du syndrome de la Tourette, peine à vivre une existence “normale”. Des tics moteurs et vocaux incontrôlables représentent pour lui une lutte intérieure quotidienne. 

    Et pourtant, un jour alors qu’il regarde un film avec son père, tout change et parait possible. Une énigmatique professeure de chant au passé hollywoodien va entrer dans sa vie car il semblerait que Max ait trouvé une solution : le chant. Il va alors se lancer le défi de réussir à chanter devant un public.

    Notre protagoniste s’embarque dans un véritable voyage initiatique durant lequel il pourra toujours compter sur ses proches, malgré les épreuves. 

     

    Ce livre aborde les thèmes de la musique et du syndrome de la Tourette, mais également d’une amitié sans faille, d’amour et de courage.

    Avec un style d’écriture qui lui est propre, Taï-Marc Le Thanh nous fait tour à tour pleurer et rire aux éclats.

    Une autre pépite qui suit son précédent et très remarqué livre : Et le ciel se voila de fureur (que je vous invite également à dévorer à vos heures perdues).

    En mêlant les genres, c’est une histoire pleine de tendresse et de divagations que nous livre Max. Parfois en se confiant, parfois en enrobant la vérité de petits (ou grands) mensonges. L’essentiel est là, avec des émotions retranscrites avec justesse.

    Loin d’être larmoyant, ce roman est une ode à la musique et à ce qu’elle rend possible. Car tout le monde aime la musique, non ? 

  • Marée haute marée basse

    Max Ducos

    Coup de coeur

    Coup de coeur de Victoria

    Soyez le spectateur de cette journée d'été, sur cette plage, ce théâtre naturel où se passe mille choses.

    Derrière les pins rouges, la plage. Il n'y a personne pour le moment, l'heure est trop matinale. Comme une page blanche prête à accueillir une nouvelle histoire. « Profite… » incite l’auteur. Quand la marée descend, la plage s'agrandit. « Déjà tu n'es plus seul ». Et puis un homme traverse, d'autres pêchent, puis un cavalier passe. Un enfant entreprend la construction d'un château. Rien de mieux pour les rencontres et les souvenirs.

    Tout comme la marée qui évolue, la météo change. Il faut parfois se dépêcher de s'abriter. Et quand le soleil revient, cela laisse l'occasion à un autre enfant de terminer la construction du château. Pour fêter la fin des vacances, on organise une grande fête et les enfants se retrouvent autour de leur huitième merveille à eux, le symbole de cette journée particulière.

    Tout au long du livre, la plage s'agrandit puis se rétrécit, se peuplant et se dépeuplant, au même rythme que la marée, dans une poésie envoutante qui invite à l'observation, aux rêves et au jeu.

    Grande figure de l'album jeunesse, la réputation de Max Ducos n'est plus à faire. Dans ce grand et bel album, il rend un bel hommage au monde de son enfance. Ses illustrations réalisées à la gouache sont à la fois minutieuses, originales et d'une grande sensibilité. Après le mystère de la grande dune (2014) et le garçon du phare (2019), c'est sur une plage qu'il décide de s'arrêter pour nous proposer ce vrai moment de vacances. Un livre que l'on peut lire seul ou accompagné afin que chacun puisse y retrouver son propre trésor qui se cache dans chaque détail de ces pages.

  • Ravage

    Ian Manook

    Coup de coeur

    Coup de coeur d'Évelyne

    Nous sommes dans le grand nord canadien, à la veille de Noël en 1931. Des indiens de la tribu des Loucheux, que l’on appelle plutôt « les Querelleurs » viennent se plaindre au poste de police. Un trappeur bouscule leurs pièges et s’approche un peu trop de leur territoire. Deux policiers sont envoyés pour avoir des explications et vérifier le permis de trappe.  Après le refus du trappeur de leur parler et être aller chercher un mandat (il faut se rendre compte que tout se fait à traîneau et qu’il y en a pour plusieurs jours en plein blizzard et par moins 40°), le plus jeune des agents, un peu trop zélé, tire à vue. Acculé dans sa cabane, le chasseur riposte et le blesse grièvement.  Une nouvelle escouade est dépêchée sur place pour l’arrêter et cette fois-ci, c’est l’irréparable, le chasseur tue un policier.

     

    Commence alors l’aventure, la plus grande traque canadienne au Canada, une trentaine d’hommes, une centaine de chiens de traîneau, assistés d’un avion de reconnaissance vont pourchasser ce trappeur pendant 6 semaines, une meute enragée qui ne désire qu’une chose, se venger. Dans un environnement hostile, par moins 40°, un homme seul, sans traîneau, sans chiens, sans provisions, avec pour seuls moyens la ruse et la connaissance du milieu, va leur tenir la dragée haute, forçant même le respect de certains de ses poursuivants.

     

    C’est un grand roman d’aventure humaine dans un milieu hostile, inspiré d’un fait divers, un suspense à couper le souffle (et pas seulement à cause du blizzard). Dès le premier chapitre, le décor est planté et le lecteur est happé. C’est viril, mais pas que, il y a des moments magnifiques où le temps est comme suspendu, un chasseur nous apprenant à regarder la nature, des perdrix et des renards qui se cachent en ayant revêtu leur plumage et leur pelage blanc, la beauté dure et cruelle de cet environnement sauvage.

     

    Une nouvelle preuve s’il en fallait une, du talent de Ian Manook, auteur, entre autres de la série de romans policiers Yeruldelgger et de romans historiques comme L’oiseau bleu d’Erzeroum.

  • Un destin sauvage, si sauvage

    Inga Vesper

    Coup de coeur

    Coup de coeur d'Axelle

    Cet été, mon conseil de lecture est un roman qui évolue entre dépaysement, chaleur et secrets !

    Un destin sauvage, si sauvage a des allures de roman policier, mais c’est surtout l’histoire de trois femmes indépendantes et d’une vérité enfouie depuis des décennies.

    L’histoire s’ouvre sur Cornelia, mère d’une petite fille et responsable d’un motel dans les années 30 à Boldville au Nouveau-Mexique. Pour des raisons inconnues, la jeune femme prend la direction des montagnes pour sauver sa famille.

    Quarante ans plus tard, sa petite-fille, surnommée Glitter, est de retour dans la région avec sa communauté hippie. Quand le shérif déclare que la mort de son cousin est liée à une overdose, la jeune fille est bien décidée à prouver le contraire. Car ce n’est pas pour rien si le jeune homme s’était renseigné sur Cornelia les jours précédents sa mort.

    Au même moment, Joanna, ancienne flic, arrive dans la région aspirant à un nouveau départ.

    Les destins de ces trois femmes en quête de liberté vont se croiser et révéler un mystère qui hante tout un village.

    Les voix des trois personnages, Cornelia, Glitter et Joanna se suivent au fur et à mesure que les pages se tournent et font de ce roman un moment addictif et rythmé !

    Inga Vesper est à la fois écrivain et journaliste, ce deuxième métier lui permet notamment d’analyser les différentes réactions suite à une mort suspecte, un sujet au cœur de ses romans. Un destin sauvage, si sauvage est son deuxième roman après Un long, si long après-midi.

  • Deux femmes et un jardin

    Anne Guglielmetti

    Coup de coeur

    En stock

    Ajouter au panier

    Coup de coeur d'Aurélie

    Je vous propose une petite parenthèse printanière et locale. 

    Partons dans la campagne aiglonne, là où Mariette, cinquantenaire parisienne, femme de ménage de son état, y a hérité d’une maisonnette. Il ne lui faut rien de moins pour tout plaquer et déménager à la Gonfrière. La maison est vieille, inhabitable mais elle possède un trésor qui ravit Mariette au premier coup d’œil : un jardin ! Un futur paisible et tranquille s’offre à elle et ce ne sont pas les kilomètres à vélo qui la séparent de la boulangerie ou l’amoncellement de travaux à faire qui vont la faire reculer.

    Et puis il y a Louise, la petite voisine, une jeune parisienne de 14 ans qui s’ennuie à mourir dans sa maison de campagne pendant les vacances scolaires. Elle est intriguée par cette femme qui semble perdue dans le hameau. On assiste alors à une jolie histoire d’amitié, faite de silences, de découvertes et surtout de jardinage. C’est le jardin, ébouriffant au printemps, figé en hiver, qui les réunit quand il n’y aurait pas forcément de raison pour que ce soit le cas.

    Ce roman est un petit bonbon qui se déguste au gré des saisons, dans une campagne normande fidèlement esquissée, pour ceux qui connaissent le coin. Les descriptions sont fleuries, forcément, et parsèment le récit pour faire de ce jardin un personnage à part entière du roman. L’histoire est simple mais remplie d’humanité sur cette amitié intergénérationnelle aussi surprenante que bienvenue.

  • Trouver refuge

    Christophe Ono-Dit-Biot

    Coup de coeur

    un grand coup de coeur!

    Un couple d'intellectuels, victimes d'intimidations et de menaces perpétrés par le nouveau pouvoir, fuit la France et tente de "trouver refuge" sur le mont Athos.

    Commence alors un grand roman, à la fois d'aventures et d'espionnage, une découverte et un hymne à la culture byzantine.

    Palpitant de bout en bout.

    Evelyne

  • Murène

    Valentine Goby

    Coup de coeur

    En stock

    Ajouter au panier

    Coup de coeur

    Dans ce roman documenté et sensible, le sport devient un combat. Pour survivre, il faut nager. François, un jeune homme victime d’un gravissime accident, incarne un personnage d’exception. Valentine Goby nous dépeint sa mutation lente et lumineuse, ou plutôt sa revanche sur la vie. Ce texte fort, aussi émouvant que passionnant, nous fait découvrir l’émergence du handisport. Coup de cœur !

    Victoria

  • Histoire du fils

    Marie-Hélène Lafon

    Prix

    PRIX RENAUDOT 2020

  • L'anomalie

    Hervé Le Tellier

    Prix

    PRIX GONCOURT 2020

  • Le tiers temps

    Maylis Besserie

    Prix

    GONCOURT DU 1ER ROMAN 2020

  • Et toujours les forêts

    Sandrine Collette

    Prix

    PRIX RTL LIRE 2020

  • Adios cow-boy

    Olja Savicevic

    Prix

    PRIX DU 1ER ROMAN

  • On ne touche pas

    Ketty Rouf

    Prix

    PRIX DU 1ER ROMAN

  • Fin de combat

    Karl Ove Knausgaard

    Prix

    PRIX MEDICIS ESSAI 2020

  • Un promeneur solitaire dans la foule

    Antonio Munoz Molina

    Prix

    PRIX MEDICIS ETRANGER 2020

  • Le coeur synthétique

    Chloé Delaume

    Prix

    PRIX MEDICIS 2020

  • Prix

    PRIX FEMINA ESSAI

  • Le coût de la vie

    Deborah Levy

    Prix

    PRIX FEMINA ETRANGER 2020

  • Ce que je ne veux pas savoir

    Deborah Levy

    Prix

    PRIX FEMINA ETRANGER 2020

  • Nature humaine

    Serge Joncour

    Prix

    PRIX FEMINA 2020

  • Au coeur d'un été tout en or

    Anne Serre

    Prix

    PRIX GONCOURT DE LA NOUVELLE 2020

empty