La mort de François Ravaillac
La mort de François Ravaillac

La mort de François Ravaillac

À propos

Quand Henri IV, protestant converti au catholicisme, monte sur le trône, les guerres de religion ensanglantent la France depuis bientôt trente ans. Sa priorité est d'instaurer la paix religieuse : en 1598, il y parvient, et il promulgue l'Edit de Nantes qui reconnaît officiellement le protestantisme. Si ce texte est remis en cause par les catholiques les plus fervents, et d'anciens ligueurs, le peuple dans sa majorité approuve les efforts faits par Henri IV pour faire cesser cette guerre civile. Aussi, l'assassinat du bon roi Henri, en 1610, fut un événement terrible qui marqua profondément les Français, que ce soit dans les campagnes, traditionnellement conservatrices, ou dans les grandes villes, comme Paris, réputées plus frondeuses. Les témoins de l'époque parlent d'ailleurs de « parricide » et non de « régicide » : « Meurtrière et cruelle lame, qui transperce nos âmes, lâchant la bonde de nos larmes, tu nous ravis notre père, notre protecteur et le bienfaiteur des Français. » François Ravaillac avait osé porter atteinte à la personne sacrée du roi. Son crime de lèse-majesté - extraordinaire - nécessita un procès, un jugement et un supplice extraordinaires eux aussi, qui marquèrent à leur tour des générations d'écoliers français. © Mazeto Square.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Temps modernes (de 1492 à 1799)

  • EAN

    9782919229550

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    20 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14.8 cm

  • Épaisseur

    0.3 cm

  • Poids

    60 g

  • Distributeur

    Mazeto Square

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty