New York cannibals New York cannibals
Nouv.
New York cannibals New York cannibals

New York cannibals

(Scénariste), (Dessinateur)

À propos

New York, 1990. Pavel tient toujours son salon de tatouage. Sa protégée, Azami, est devenue policière et culturiste. Lors d'une intervention, elle découvre un bébé abandonné dans une poubelle. Incapable d'enfanter à cause des traitements qu'elle a infligés à son corps, elle décide d'adopter l'enfant. Pour le protéger, elle va remonter la piste d'un trafic de bébés, et découvrir qu'il semble lié à un mystérieux gang de femmes qui dévorent leurs ennemis. Étrangement, les fantômes du goulag dans lequel Pavel a grandi semblent être à l'origine de ces atrocités. Comme si l'univers, les codes et la violence du goulag avaient pris pour nouveau territoire les rues de New York.

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Romans graphiques

  • EAN

    9782803672530

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    152 Pages

  • Longueur

    32 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    1 099 g

  • Distributeur

    Mds

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Jérôme Charyn

JEROME CHARYN est né à New York en 1937, où il vit encore aujourd'hui. Il est l'auteur de plus de quarante romans - dont la célèbre série des aventures du commissaire Sidel -, recueils de nouvelles, essais, biographies et bandes dessinées, dont, au Mercure, El Bronx (2008), Citizen Sidel (2010) ou encore Bronx amer (2014).

François Boucq

François Boucq est né à Lille en 1955. Très jeune et sans formation particulière, il propose des caricatures à des magazines comme Le Point ou L'Expansion qui les publient. Il signe plusieurs albums mais c'est avec Les pionniers de l'aventure humaine (Casterman 1984) qu'il connaît la notoriété. Depuis lors sont parus, toujours chez Casterman, La femme du magicien (1986) - qu'il cosigne avec Jérôme Charyn et qui obtient l'Alfred du meilleur album la même année - Point de fuite pour les braves (1986), La pédagogie du trottoir (1987), Bouche du diable (1990, scénario de Charyn) et, à partir de 1992, sur un scénario de Jodorowsky, la série Face de Lune (deux albums sur trois déjà publiés). Rappelons que La dérisoire effervescence des comprimés a obtenu en 1991 le Prix du meilleur album BD à Charleroi et le Prix RTL de la bande dessinée. En 1993, il nous a donné Un point c'est tout, suivi, en 1994, de Les dents du recoin, le premier album des aventures de Jérôme Moucherot. En 1996, Boucq nous propose une suite de petites histoires mettant en scène la Mort, mais à sa façon, c'est à dire avec humour, légèreté et talent : c'est La rage de vivre. Cet album est suivi en 1998 de Sus à l'imprévu ! et du Péril pied-de-poule, deux albums consacrés à Jérôme Moucherot. Le quatrième album de cette série, J'assure ! est paru en octobre 1999. François Boucq a été désigné Grand Prix de la bande dessinée Angoulême 1998 pour l'ensemble de son oeuvre.

empty