Doctrine sociale de l'Eglise et bien commun

À propos

Qui a prêté assez d'attention à Léon XIII lorsqu'il a rappelé que l'homme passe avant l'outil et la production ? Qui a suivi Pie XI lorsqu'il a formulé le principe de subsidiarité qui est tronqué même dans l'Europe qui l'a inscrit dans son traité de Maastricht ? Qui a écouté Jean Paul II lorsqu'il lançait, au risque d'être incompris l'idée de l'employeur indirect - la collectivité - qui devrait prendre en charge tout salarié qui perd son emploi. On n'a pas attendu la crise de 2008 pour dire que le bien commun exige une instance de régulation à tous les niveaux où il se concrétise. Encore récemment, Benoît XVI, dans son encyclique Caritas in veritate (2009) rappelle que l'économie n'est pas le tout de l'homme et de la société, et que toute approche réductrice des phénomènes sociaux conduit à l'échec. L'homme est un mystère qu'aucun système ni aucune idéologie ne peuvent enfermer dans leurs limites.
C'est le mérite de la Doctrine Sociale de l'Église de revenir toujours à la racine de l'humain, là où le Créateur a inscrit ce que « la sagesse éthique de l'humanité appelle la loi naturelle » (Caritas in veritate 59). Rechercher ce qui est l'humain dans l'homme conduit à choisir entre « deux types de rationalité, celle de la raison ouverte à la transcendance et celle d'une raison close dans l'immanence technologique ». La Doctrine Sociale de l'Église est ce travail incessant de la raison sur les profondeurs de notre humanité, une raison illuminée par « la vérité de l'amour du Christ dans la société ».



Sommaire

Aux sources de la doctrine sociale I De l'Évangile à la Doctrine sociale II Les principes fondamentaux de la doctrine sociale. La question de leur interprétation III Justice et charité dans l'enseignement social de l'Église IV Célébration du centenaire de Rerum Novarum V L'encyclique Veritatis splendor et les fondements de la morale humaine La personne et sa dignité VI Les Droits de l'Homme VII La Doctrine Sociale de l'Église et les droits subjectifs de la personne VIII Les traditions juridiques dans les débats internationaux sur le droit à la vie IX L'inégalité devant le travail et la Doctrine Sociale de l'Église X Travail humain et liens sociaux. Approches économiques et enseignement social de l'Église Régulation de la communauté et bien commun XI La démocratie dans la vision de l'Église catholique XII La démocratie et l'éducation aux valeurs dans une société pluraliste XIII La liberté religieuse et les libertés démocratiques XIV Une autorité mondiale. Point de vue de l'Église catholique

Rayons : Religion & Esotérisme > Christianisme > Christianisme généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur le christianisme

  • EAN

    9782701015705

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    239 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Roland Minnerath

Mgr Roland Minnerath est archevêque de Dijon depuis 2004. Il a été professeur à la faculté
de théologie catholique et à l'Institut de droit canonique de l'université de Strasbourg, après
avoir travaillé dans la diplomatie du Saint-Siège. Les relations Eglise-Etats ont été l'objet de
son enseignement, de nombre de ses publications et participations à des colloques
internationaux. il est l'auteur de plusieurs livres sur le sujet.

empty