Tristesse, acedie et medecine des ames

À propos

Vice, maladie de l'âme et du corps, simple défaillance humaine, état de crise ou usure lancinante, l'acédie est un concept et une réalité de la vie monastique polysémique isotopant et axiologique, tant il génère de sens, induit un vocabulaire touffu et se comprend comme un malheur de tout l'être minant la paix du cloître et de la cellule.
Insaisissable, l'akèdia définie pour la première fois par Évagre le Pontique (IVe s) comme " le démon de la méridiène " , " le démon de midi " de l'anachorète, échappe à la glose de la plupart des dictionnaires et des commentateurs qui l'ignorent bien souvent sous cette forme lexicale pour lui préférer les termes plus appropriés de " manque d'ardeur, dégoût, ennui, tiédeur, torpeur, paresse, mélancolie " ou lui associer des co-occurrents qui viennent en revitaliser le sens, tel Cassien (IVe-Ve s) qui fait de l'acédie le sixième vice de son octonaire, emprunté à Évagre le Pontique, précédé par la tristesse.
Ce dernier terme auquel on relie souvent l'acédie pour éclairer son sens demeuré énigmatique, quand on ne réduit pas purement et simplement son contenu à la tristesse, comme le fera Grégoire le Grand (VIe-VIIe s.), indique que sur l'échelle de la perfection monastique, où se gravissent pas à pas les degrés des vertus, l'acédie surgit comme une atteinte à la fidélité à la vocation et à la ferveur de la prière qui a pour conséquence la distraction de l'esprit, la morosité et le désir de fuir le cloître, la cellule.



Sommaire

ANTHOLOGIE :
XIIIe s. : Guiges du Pont - Hugues de Miramar
XIVe s. : Robert de Bourg fontaine - Béatrice d'Ornacieux
XVe s. : Denys le Chartreux
XVIe s. : Jean-Juste Lansperge
XVIIe s. : Dom Innocent le Masson
XIXe s. - XXe s. : Dom François de Salles Pollien
XIXe s. : Dom Maurice Laporte - Dom André Poisson - Frère DB

Rayons : Religion & Esotérisme > Christianisme > Fait religieux / Pratiques > Expérience de la foi / Témoignages

  • EAN

    9782701014890

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    13.7 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    312 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Nathalie Nabert

Nathalie Nabert est poète, écrivain (édité par Albin Michel et Ad Solem), professeur de littérature médiévale à l'Institut catholique de Paris, spécialiste des Chartreux, fondatrice du Centre de recherches et d'études de spiritualités cartusienne, Doyen honoraire de la Faculté de lettres de l'Institut catholique de Paris. Elle a reçu en 2005, le Prix des écrivains croyants pour Liturgie intérieure (Ad Solem).

empty