Où vivaient les gens heureux

Traduit de l'ANGLAIS (ETATS-UNIS) par FLORENCE LEVY-PAOLONI

À propos

" Une fresque familiale tumultueuse nourrie de drames, de trahisons, d'amour et d'émotion. " Madame Figaro Lorsque Eleanor, jeune artiste à succès, achète une maison dans la campagne du New Hampshire, elle cherche à oublier un passé difficile. Sa rencontre avec le séduisant Cam lui ouvre un nouvel univers, animé par la venue de trois enfants : la secrète Alison, l'optimiste Ursula et le doux Toby.
Comblée, Eleanor vit l'accomplissement d'un rêve. Très tôt laissée à elle-même par des parents indifférents, elle semble prête à tous les sacrifices pour ses enfants. Et si entre Cam et Eleanor la passion n'est plus aussi vibrante, cette vie familiale au coeur de la nature, tissée de fantaisie et d'imagination, lui offre des joies inespérées. Jusqu'au jour où survient un terrible accident...

Dans ce roman bouleversant qui emporte le lecteur des années 1970 à nos jours, Joyce Maynard relie les évolutions de ses personnages à celles de la société américaine.

" Un roman captivant. Du très grand Joyce Maynard. " ELLE " Dense et magnifique. " Le Figaro " Un poignant portrait de femme. Une épopée intime de notre siècle. " Le Monde " Inoubliable. " Version Femina Traduit de l'anglais (États-Unis) par Florence Lévy-Paoloni


Rayons : Romance > Sentimental autre


  • Auteur(s)

    Joyce Maynard

  • Traducteur

    FLORENCE LEVY-PAOLONI

  • Éditeur

    10/18

  • Distributeur

    INTERFORUM

  • Date de parution

    18/08/2022

  • Collection

    Litterature Etrangere

  • EAN

    9782264079152

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    600 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    2.7 cm

  • Poids

    306 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Joyce Maynard

  • Pays : Etats-unis
  • Langue : Anglais (etats-unis)

Auteur de plusieurs romans et essais (dont Long week-end), elle est également collaboratrice de multiples journaux, radios et magazines. Surnommée lors de ses débuts fracassants en 1972 la Françoise Sagan américaine, elle est également connue pour sa relation avec J.D. Salinger alors qu'elle avait 18 ans, relation douloureuse sur laquelle elle est revenue dans son autobiographie vingt ans plus tard (Et devant moi, le monde).

empty