À propos

L'ouvrage fait la synthèse de quinze années de recherches, menées sur les deux rives de la Méditerranée, et propose de prendre au sérieux la centralité refoulée de la question algérienne en France, de 1962 à nos jours. Pour vraiment comprendre la France contemporaine, il est nécessaire de se confronter, enfin, à la question algérienne. Les crispations et tensions des dernières décennies ont souvent pris la forme de polémiques aussi violentes que stériles autour de l'identité, l'immigration, le colonial, l'islam ou la sexualité. Toutes ces thématiques, construites comme autant de « problèmes » par des forces antagonistes, de l'extrême droite à la gauche radicale, ne peuvent être comprises qu'à l'aune de la question algérienne, en raison des clivages hérités de la décolonisation qui travaillent les courants les plus extrémistes de la société française, du ressentiment des partisans de l'« Algérie française » à la désillusion des anticolonialistes favorables à l' « Algérie nouvelle ».


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799) > Guerre froide (1945-1989)


  • Auteur(s)

    Nedjib Sidi Moussa

  • Éditeur

    Puf

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    12/10/2022

  • EAN

    9782130837527

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    300 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    300 g

  • Support principal

    Grand format

Nedjib Sidi Moussa

Docteur en science politique et enseignant, Nedjib SIDI MOUSSA est né en 1982 à Valenciennes dans une famille de réfugiés messalistes. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Algérie, une autre histoire de l'indépendance (Puf, 2019) et La Fabrique du Musulman (Libertalia, 2017)

empty