La libération d'orléans ; 8 mai 1429

À propos

Au moment où ils mettent le siège devant Orléans, les Anglais se croient tout près de réaliser leur vieux dessein : annexer la France à la couronne d'Angleterre. Le sort de la ville, berceau de la dynastie capétienne et lieu stratégique essentiel, va ainsi décider de la survie, ou de la disparition, de la monarchie française ; c'est là que la guerre de Cent Ans va être perdue ou gagnée. Dans ce théâtre d'affrontement politique, militaire, symbolique, voici qu'apparaît, signe de la volonté divine, une jeune paysanne, la Pucelle, qui va galvaniser les énergies latentes des Orléanais pour mettre en déroute l'envahisseur et le refouler hors du royaume. De ce moment charnière, Régine Pernoud donne une reconstitution magistrale. Quarante ans après sa parution, ce livre n'a rien perdu de son éclat. Dans une postface inédite, Jacques Le Goff explore la portée historique de l'événement en faisant écho notamment au Mystère du siège d'Orléans, cette oeuvre théâtrale qui offre le commentaire le plus profond sur le siège et son dénouement : ce n'est pas la force des armes qui sauve Orléans, et la royauté, mais le décret de la Providence. En mettant fin à la «France anglaise», Dieu signifie sa résolution de modeler les sociétés humaines en autant de nations distinctes. Ainsi s'esquisse, à l'épreuve de cet épisode mémorable, une «idée nationale» avant la lettre : la libération d'Orléans s'inscrit dans le lent processus qui devait aboutir à la formation des nations européennes.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Moyen Age (de 476 à 1492)

  • Auteur(s)

    Régine Pernoud

  • Éditeur

    Gallimard

  • Date de parution

    09/11/2006

  • Collection

    Les Journees Qui Ont Fait La France

  • EAN

    9782070781843

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    304 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    386 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Régine Pernoud

Archiviste et paléographe, Régine Pernoud était conservatrice aux Archives
de France. Elle a été récompensée par l'Académie française pour l'ensemble
de son oeuvre en 1997.

empty