Les nouveaux feodaux - le contresens de la decentralisation

À propos

La décentralisation est devenue le pont aux ânes de la pensée politique française. Le gouvernement actuel l'exalte comme la «mère des réformes». Décentraliser paraît aller de soi. Tout en récusant un jacobinisme dépassé, l'essai tonique de Roland Hureaux met en cause ces évidences.Contrairement à ce que l'on entend répéter, il y a belle lurette que la France n'est plus un État centraliste. Les corporatismes, que la Révolution avait cru éliminer, fleurissent. Le cumul des mandats a donné presque partout la réalité du pouvoir à de grands féodaux, anciens ou futurs ministres, maires de grandes villes, présidents de conseils régionaux et généraux. Le système clientéliste qu'il favorise pèse sur les dépenses publiques. Comment dès lors prétendre démultiplier les pouvoirs locaux sans entraîner une hausse des prélèvements obligatoires déjà très élevés dans notre pays?Pourquoi donc réaliser des réformes qui ne sauraient qu'aggraver les maux dont souffre notre pays, se demande l'auteur. Serait-ce que les nouveaux féodaux, désormais sûrs de leur pouvoir, ne songent plus qu'à l'accroître au détriment d'un État garant de l'intérêt général, ou n'est-ce qu'un simple effet du vide abyssal de la pensée politique? Les deux hypothèses ne sont pas nécessairement contradictoires.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • Auteur(s)

    Roland Hureaux

  • Éditeur

    Gallimard

  • Date de parution

    19/02/2004

  • EAN

    9782070734900

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    246 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    314 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Roland Hureaux

Normalien et énarque, Roland Hureaux a été membre des cabinets de Philippe
Séguin et Édouard Balladur et professeur associé à l'Institut d'études politiques de
Toulouse. Agrégé d'histoire, il a publié différents essais touchant à la politique et à
l'histoire, inspirés à la fois par sa connaissance de l'histoire et une large expérience
administrative, diplomatique et politique. Il est membre du comité scientifique de la
Fondation Charles de Gaulle. Il est également chroniqueur associé à Marianne 2.

empty