Albin Michel

  • L'homo Sapiens sera la vedette de la rentrée littéraire puisqu'il s'est imposé par sa capacité à fictionner, donc à créer des récits mythologiques, des dieux, des lois, du réseau.

    Il y a 100 000 ans, la Terre était habitée par au moins six espèces différentes d'hominidés. Une seule a survécu. Nous, les Homo Sapiens.
    Comment notre espèce a-t-elle réussi à dominer la planète ?
    Pourquoi nos ancêtres ont-ils uni leurs forces pour créer villes et royaumes ? Comment en sommes-nous arrivés à créer les concepts de religion, de nation, de droits de l'homme ? À dépendre de l'argent, des livres et des lois ? À devenir esclaves de la bureaucratie, des horaires, de la consommation de masse ? Et à quoi ressemblera notre monde dans le millénaire à venir ?

    Véritable phénomène d'édition, traduit dans une trentaine de langues, Sapiens est un livre audacieux, érudit et provocateur.
    Professeur d'Histoire à l'Université hébraïque de Jérusalem, Yuval Noah Harari mêle l'Histoire à la Science pour remettre en cause tout ce que nous pensions savoir sur l'humanité : nos pensées, nos actes, notre héritage. et notre futur.

    « Sapiens s'est rapidement imposé partout dans le monde, parce qu'il aborde les plus grandes questions de l'histoire moderne dans une langue limpide et précise.» Jared Diamond, prix Pulitzer, auteur d'Effondrement.

  • En juillet 2020, Emmanuel Macron commandait à Benjamin Stora un rapport sur la mémoire de la colonisation et de la guerre d'Algérie, ainsi que sur les moyens de favoriser une réconciliation entre la France et l'Algérie. L'historien s'est attelé à la tâche non seulement à partir de l'immense historiographie existante, à laquelle il a lui-même grandement contribué, mais aussi en rencontrant des dizaines d'interlocuteurs de tous bords. Pour tenter de rendre compte de cet archipel de mémoires aujourd'hui communautarisées, il ne fallait en effet écarter aucune catégorie d'acteurs : des combattants indépendantistes aux « pieds-noirs », des soldats français aux « harkis », des juifs aux Européens « libéraux », communistes ou partisans de l'Algérie française...
    Cette enquête mémorielle est suivie d'un certain nombre de propositions audacieuses, qui touchent aussi bien à la symbolique qu'à l'accès aux archives historiques, afin de reconnaitre afin de mieux connaitre et reconnaitre ces « passions douloureuses ».

  • La filière

    Philippe Sands

    Membre convaincu du parti nazi dès 1923, aveuglément soutenu par son épouse Charlotte, nazie tout aussi fervente, Otto von Wächter a rapidement intégré l'élite hitlérienne, devenant notamment, après l'éclatement de la Seconde Guerre mondiale, gouverneur de Cracovie en Pologne, puis gouverneur du district de Galicie, dans l'ouest de l'Ukraine actuelle - deux territoires qui furent le théâtre de l'extermination des Juifs. En 1945, après la défaite du Reich, il parvient à fuir, se cache dans les Alpes autrichiennes avant de rejoindre Rome et le Vatican, qui abrite l'une des principales filières d'exfiltration des nazis vers l'Amérique du Sud. C'est là qu'il trouve la mort, en 1949, dans des circonstances pour le moins suspectes. Comment a-t-il pu se soustraire à la justice, de quelles complicités a-t-il bénéficié ? A-t-il été réduit au silence ?
    Intrigues politico-religieuses, espionnage, traque et vie cachée d'un criminel, décès énigmatique, dévotion filiale et passion amoureuse, secrets d'alcôve et trahisons : faisant la lumière sur le parcours incroyable d'un haut dignitaire nazi en fuite, l'enquête méticuleuse de Philippe Sands dresse un tableau saisissant de l'échiquier politique à la fin de la Seconde Guerre mondiale et à l'aube de la guerre froide.

  • L'Histoire de l'ignorance est une question essentielle. Pendant des millénaires, nous, les humains, ne savions presque rien de la terre. Nous nous référions surtout à nos territoires, à nos paysages, à nos villages. Sur les cartes on pouvait lire par endroit : Terra Incognita. Ce livre raconte les incroyables auxquelles erreurs qu'il a fallu se heurter pour découvrir les secrets de notre planète bleue.
    Des erreurs parfois brillantes, souvent étranges, mais toujours fascinantes. A l'aube du XIXe siècle, la météorologie était pleine d'inconnues. En 1840, les fonds marins étaient totalement mystérieux. En 1870, la majorité des savants pensaient qu'une mer recouvrait les pôles. En 1900, nul n'avait atteint la stratosphère... L'ignorance a stimulé l'imaginaire de nos ancêtres. Le livre d'Alain Corbin réveille notre soif de savoir, et change notre regard sur le monde.

  • Qui était vraiment Karl Lagerfeld ?- Un grand couturier - Un adorateur de la féminité - Un patron hyperactifMais il était plus que ça :- Un homme du monde - Un manipulateur de haut vol - Un extraordinaire séducteur un rien pervers - Un seigneur à l'allure très Grand Siècle - Un provocateur impénitent - Un amoureux transi dans la vie - Une icône mondialeRaphaëlle Bacqué va au-delà de la légende dans ce livre exceptionnel qui dresse le portrait féroce d'un monstre sacré, tenant à la fois du grand document nourri de révélations et de la fresque littéraire d'actualité.

  • Grand capitaine, conquérant, administrateur, souverain, Napoléon a exploré l'art de mener les hommes de mille façons.

    Pour en tirer le meilleur, il a joué sur tous les registres de la psychologie. Ce qui donne à ses opinions une force et une vivacité inaltérables. Art militaire, femmes, beaux-arts, réussite, vices, vertus, presse, surnaturel, histoire, législation... rien n'échappe à sa sagacité. En tout, il fait preuve de hauteur, de profondeur, de bienveillance.

    D'autorité et de sagesse. De lucidité. Par-dessus tout il est toujours positif. Plein d'énergie. Il ne s'arrête jamais aux tares, aux défauts, aux difficultés, aux échecs : tant qu'on peut agir, il y a de l'espoir, il faut réussir. Ses maximes révèlent une pensée supérieure, un homme attachant... et des traits de caractère agaçants. Il est pardonné : c'est un génie !

  • Dans une évocation gorgée de couleurs fortes et de furieuses sonorités, Philippe de Villiers fait revivre Clovis et lui donne la parole. Le roi fondateur dévoile les épisodes les plus intimes, les plus secrets, de ses enfances, de ses amours, de ses chevauchées.
    Ce livre éclaire d'un jour nouveau le mystère de sa conversion, rétablit la vérité sur la date de son baptême et renouvelle ainsi la perspective symbolique de tout notre passé, de notre destin. Au fil d'un récit haletant, affleurent parfois des correspondances troublantes entre les tribulations du monde de Clovis et les commotions de notre temps : le va-et-vient des peuples en errance, les barbares, les invasions, les fiertés évanescentes, les civilisations qui s'affaissent... Une restitution spectaculaire, passionnante, inattendue, qui nous fait revivre comme jamais les temps mérovingiens et les origines de la France.

  • Dominicain défroqué, proclamant haut et fort la liberté de pensée en matière de science comme de religion, provocateur invétéré, Giordano Bruno (1548-1600) est sans doute la figure la plus fascinante de la Renaissance italienne. Il se fit le défenseur de Copernic et prolongea sa thèse, en soutenant l'idée qu'un Dieu infiniment puissant ne saurait créer qu'un univers infini, lequel, dès lors, ne saurait avoir de centre... Celui qui écrivait « Si Dieu te touche, tu seras un feu ardent » finit tragiquement sur le bûcher de l'Inquisition pour avoir nié la Trinité, l'Incarnation, la virginité de Marie et même la damnation éternelle. Son oeuvre, toujours peu connue du public français, englobe toutes les disciplines de son temps, des mathématiques à l'alchimie et à la métaphysique.
    Jacques Arnould, à qui l'on doit de nombreux ouvrages sur les relations entre science et religion, est comme Giordano Bruno à la fois astrophysicien et ancien moine dominicain. Il nous livre ici une superbe biographie de cette figure si moderne et nous introduit à la richesse de sa pensée.

  • Secrets d'histoire t.10

    Stéphane Bern

    Vercingétorix était-il vraiment le dernier rempart des peuples gaulois contre César ? Quels actes exceptionnels poussèrent la chrétienté à canoniser François D'Assise ? Comment Ludwig van Beethoven, génie parmi les génies, est-il parvenu à surmonter sa surdité ? Par quel miracle le Japon est-il passé du Moyen Âge à la Révolution industrielle sous l'ère de l'empereur Meiji ? Quels ont été les combats et les paradoxes de Simone de Beauvoir, la fondatrice du féminisme ?
    Avec son inimitable talent, Stéphane Bern nous invite une nouvelle fois à percer au plus près les secrets qui nimbent encore vingt-cinq personnalités aux destins hors norme. Toutes ont un point en commun : celui d'avoir gravé leurs noms sur le marbre de l'Histoire.

  • À contre-courant de la légende noire de Catherine de Médicis, reine jugée despotique et impitoyable, tenue pour responsable de la Saint-Barthélemy, Marcello Simonetta retrace le parcours hors du commun de la descendante de Laurent le Magnifique, héritière convoitée de la fortune d'une famille étroitement liée à la papauté.
    Entre assassinats, pièges et trahisons, deuils et humiliations, cette jeune orpheline apprend à devenir reine, se montrant capable de traverser les grands bouleversements politiques et religieux de son époque, et de surmonter les épreuves cruelles qui jalonnent sa vie d'épouse et de mère, pour asseoir un pouvoir qui lui revient de droit. Tiraillée entre deux clans, les Médicis et les Strozzi, qui, au gré des alliances, s'unissent et se déchirent, tourmentée par les dissensions qui traversent les différentes branches de sa propre famille, mais aussi pressée de défendre les intérêts de la France, Catherine fait preuve d'une ténacité et d'une énergie exceptionnelles.
    Dans ce dernier acte de la trilogie consacrée à l'histoire tumultueuse des Médicis, Marcello Simonetta nous guide au milieu des intrigues des familles florentines et des machinations des cours françaises de la Renaissance, et lève le voile sur la jeunesse de celle qui deviendra l'une des plus célèbres reines de France.

  • L'histoire est une source d'inspiration inépuisable. Stéphane Bern nous surprend une fois encore par son approche exploratrice des événements qui jalonnent les siècles.
    Combien de temps a duré le mariage royal le plus bref ? Quelle reine de France a eu le plus grand nombre d'enfants ? Quel est le plus vieux restaurant de Paris ? Quelle est la plus grande grève qui a eu lieu en France ? Quel roi a eu le plus grand nombre de conquêtes amoureuses ? Qui est l'écrivain le plus lu au monde ?
    100 records de l'Histoire : culture, politique, secrets amoureux... un vrai Guinness de l'Histoire !

  • Au moment où le site prestigieux de Palmyre, classé au Patrimoine mondial de l'Humanité par l'UNESCO, est en train d'être saccagé, quel meilleur guide que Paul Veyne pour parcourir les vestiges d'une si vaste cité, aujourd'hui interdite ?
    Antique métropole florissante, située en plein désert au centre de la Syrie, au nord-est de Damas, Palmyre est l'ancienne Tadmor qui, selon la Bible, aurait été construite par Salomon. Cette importante cité caravanière, fut la plus grande puissance commerciale du Proche-Orient entre le Ier et le IIIe siècle, véritable plaque tournante des échanges entre l'Orient et l'Occident, entre l'Inde, la Chine, la Mésopotamie, la Perse et Rome.
    Au Ier siècle de notre ère, sous Tibère, elle a le statut de province romaine. Elle atteint son apogée sous l'empereur Hadrien au IIe siècle.
    Après 260, Zénobie, la veuve d'Odénat, un notable palmyrénien chargé de coordonner la défense de l'Orient, tenta de prendre le pouvoir et entra en conflit avec Rome. Elle est vaincue en 272 par l'empereur Aurélien. C'est la fin de la splendeur de Palmyre.
    Les grandioses monuments, savant mariage d'architecture gréco-romaine et d'influences locales, s'étirent sur plusieurs kilomètres et sont (étaient) parmi les plus importants du monde antique.

    C'est cette histoire de la « Venise du désert » que nous peint Paul Veyne ; avec lui, nous découvrons cet immense vestige d'un monde aboli.

  • D'un mot choisi avec soin, insolite ou familier, Clémentine Portier-Kaltenbach nous offre un éclairage inattendu sur des femmes exceptionnelles qui ont marqué l'Histoire.
    Pourquoi la reine Catherine de Médicis peut-elle être associée à la mule, Madame de Pompadour à la macreuse, Joséphine de Beauharnais au musc et Simone de Beauvoir, féministe et célibataire endurcie, à l'alliance qu'elle exigea d'emporter dans la tombe ? Qui étaient Toto pour Juliette Drouet, Bel Gazou pour Colette et Faune pour Arletty ?Que doit Sarah Bernhard à Suzanne Noël, première femme chirurgienne esthétique ? Quel est le rapport entre la reine Victoria et le chloroforme, Agatha Christie et l'archéologie, Marylin Monroe et la soude caustique, Geneviève de Gaulle et son mouchoir?
    Découvrez les coulisses de l'histoire, ces faits singuliers, passionnants de la première à la dernière page qui ont fait d'un mot un destin !

  • Qui mieux que Philippe de Villiers pouvait tracer le portrait de ce roi très chrétien, canonisé quelques années après sa mort ?
    Le 8 novembre 1226, à la mort du roi de France, Louis VIII le Lion, son fils ainé lui succède sous le nom de Louis IX. Il n'a que 12 ans et sa mère, Blanche de Castille, assume la régence. Le jeune roi gouvernera cependant très vite, mettant fin à la première guerre contre l'Angleterre et à la croisade des Albigeois. Il régularisera les relations entre la France et l'Aragon, matera les féodaux frondeurs et modernisera l'administration. Mais ses multiples participations aux croisades ruineront le pays.
    Il reste malgré tout le roi qui a fait de Paris la capitale la plus prestigieuse de la chrétienté occidentale, avec son université et ses grands monuments (Sainte Chapelle, Notre-Dame), et a favorisé l'essor d'une bourgeoisie active et entreprenante.
    Un roman alerte et plein de fougue, où le pieux saint Louis apparait plus comme un souverain habile et sage, mari empressé et fidèle, qu'un pourfendeur d'infidèles.

  • Qui est Anna Madgigine Jai Kingsley ? Née Anta Madjiguene Ndiaye, cette princesse issue de la famille royale de l'actuel Sénégal fut capturée en 1806, alors qu'elle n'avait que treize ans, pour être vendue à Zephaniah Kingsley, un marchand d'esclaves et riche exploitant originaire de Floride, qui, pris d'affection pour la belle Africaine, fit d'elle sa compagne, la mère de plusieurs de ses enfants, mais aussi son bras droit pour administrer ses terres.
    Anna connaît alors une incroyable ascension sociale dans une Amérique en construction bouleversée par les guerres - de Sécession, « des Patriotes » - et traversée par des tensions raciales de plus en plus violentes, qui lui permet non seulement de recouvrer sa liberté, mais aussi de devenir elle-même une femme d'affaires influente, gestionnaire de sa propre plantation et une figure centrale de la communauté noire libre. Au décès de son compagnon, elle mène un combat acharné contre la famille de ce dernier et la justice américaine pour protéger son héritage et celui de ses enfants métis.
    De l'Afrique à la Floride, en passant par Cuba et Haïti, l'extraordinaire périple de cette princesse wolof victime de la traite négrière est à l'origine d'une véritable légende, particulièrement au Sénégal, où son histoire la hisse au rang de véritable héroïne.

  • Mon champagne était un tantinet acide. Le tournedos plus que bien cuit avait souffert du retard du président français. » Ainsi Marc Roche décrit-il son dîner à Buckingham avec sa voisine de table : Elizabeth II. C'est la femme la plus célèbre du monde. Devenue reine par accident, après la disparition prématurée de son père, elle a réussi à surmonter toutes les crises. Au prix de concessions à l'air du temps ? En fait, la souveraine, âgée de 94 ans, n'a jamais donné d'interview à la presse ! Même à ses plus proches collaborateurs, elle ne se livre jamais. Son langage est codé : un « En quoi cela peut-il aider ? » veut dire « Voilà une idée totalement saugrenue. » Elle parle français et aime le pays qui lui a donné une préceptrice, un chef en cuisine et des présidents qu'elle a presque toujours appréciés. Ce document passionnant, servi par une écriture romanesque, nous dévoile une femme exceptionnelle, que l'auteur a eu la chance de rencontrer à bon nombre de reprises en tant que journaliste installé à Londres depuis plus de trois décennies. Longtemps correspondant du Monde à Londres, Marc Roche l'est aujourd'hui pour Le Point. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont La Banque, une enquête sur Goldman Sachs.

  • Pierre Péan, disparu en juillet 2019 à 81 ans, était le dernier des grands enquêteurs. Il incarnait un journalisme qui dévoile sans juger ni s'acharner. Pendant sa longue carrière, Pierre Péan a mis à jour les mensonges et les dissimulations des puissants car il a tout connu, tout vu des travers, des complots, des coups bas et autres péripéties de la Vème république. Dans ce document captivant, il nous confie ses secrets sur des affaires célèbres dont on mesure brusquement toute la complexité.
    Un livre nourri de nombreuses révélations, un témoignage d'une totale liberté de ton.

  • Destin français

    Eric Zemmour

    « Je savais où je voulais vivre, avec qui je voulais vivre, et comment je voulais vivre. À mes yeux médusés d'enfant, le mot France brillait de tous les feux : histoire, littérature, politique, guerre, amour, tout était rassemblé et transfi guré par une même lumière sacrée, un même art de vivre mais aussi de mourir, une même grandeur, une même allure, même dans les pires turpitudes.
    La France coulait dans mes veines, emplissait l'air que je respirais ;
    Je n'imaginais pas être la dernière génération à grandir ainsi.
    Il ne faut pas se leurrer. Le travail de déconstruction opéré depuis quarante ans n'a laissé que des ruines. Il n'y a pas d'origine de la France, puisque la France n'existe pas, puisqu'il n'y a plus d'origine à rien.
    On veut défaire par l'histoire ce qui a été fait par l'Histoire : la France.
    L'Histoire est désormais détournée, occultée, ignorée, néantisée.
    L'Histoire de France est interdite. On préfère nous raconter l'histoire des Français ou l'histoire du monde. Tout sauf l'Histoire de France.
    Mais cette Histoire se poursuit malgré tout et malgré tous. Elle a des racines trop profondes pour être arrachées. Elle s'est répétée trop souvent pour ne pas se prolonger jusqu'à aujourd'hui. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Les mêmes lois s'imposent au-delà des générations.
    L'Histoire se venge. » Après le phénoménal best-seller Le Suicide français, Éric Zemmour se livre avec force et sans tabou à une analyse de l'identité française en réhabilitant ses fondations.

  • Le roman de Louise

    Henri Gougaud

    Jusqu'à sa mort en 1905 à 75 ans, Louise Michel, surnommée " La Vierge rouge ", lutta pour les droits de l'homme, la justice sociale et le soutien aux prolétaires.

    Née en 1830 d'une servante et fille mère, Louise est dès l'enfance une écorchée vive à la personnalité affirmée, que les douleurs des autres enragent. Institutrice, elle développe à Paris, où elle arrive en 1856, une activité littéraire pédagogique, politique et activiste jusqu'à la Commune, à laquelle elle participe en première ligne. Capturée, déportée en Nouvelle Calédonie, elle revient en France en 1880 où elle multiplie les manifestations, suivies d'emprisonnements.
    Toute sa vie, elle se voudra au service des pauvres. Sainte ?
    Peut-être, mais rouge. Anarchiste, violente, intraitable, épuisante parfois pour ceux qui la suivent, généreuse à la folie, elle a voulu changer la vie de son siècle. Elle a rêvé d'un monde neuf.

    Cette extraordinaire personnalité fascine depuis toujours Henri Gougaud. Il nous la raconte avec sa verve inimitable et son talent de conteur.

  • « L'Histoire est souvent écrite par les hommes. Si soucieux de leur gloire et de leur puissance qu'ils en oublient qu'ils ont été des fils dont le pouvoir ou l'héritage a été transmis par les femmes.
    Quel fil relie Voltaire à Abélard, Renoir à Charles VII ou le prince Charles à La Fontaine, ou encore à Ramsès II ? Mère, soeur, épouse, amante, muse, mécène, alliée politique, elles les ont accompagnés. Des femmes sans lesquelles aucun de ces hommes n'aurait pu s'accomplir.
    Vous allez découvrir celles qui, par leur intelligence, leur persévérance, leur soutien indéfectible, ont construit la légende de ces hommes et les ont fait entrer dans l'Histoire. ».
    Stéphane Bern

  • La Pâque sonne désormais dans la discrétion d'un paysage sonore, tout entier sous le joug du flux continu des bruits automobiles. Le reste du temps, l'on n'entend guère vraiment que le son civique de l'instrument municipal par excellence : la sirène des pompiers. Seuls semblent devoir survivre dans nos mémoires, le clocher de Saint-Hilaire ou l'église de Combray, prenant dans l'oeuvre de Proust et pour l'éternité conscience d'elle-même dans "l'effusion de sa flèche".
    Quand donc a eu lieu ce basculement de la culture sensible ?
    Le langage des cloches rythmait les relations entre individus. Comment imaginer aujourd'hui leur puissance émotionnelle, la complexité des codes alors en jeu ? Comment comprendre le fonctionnement de la sonnerie communautaire comme marqueur symbolique des identités ? C'est tout ce système d'affects disparus - quand l'espace des sons était fragmenté et qu'il n'existait pas de bruits continus comme ceux de l'avion - que Corbin décrit magistralement dans son étude. La désacralisation de l'espace et du temps, le double système temporel du XIXè siècle (cloche contre horloge), le lent transfert d'émotion du rythme cosmique au temps civil. En lisant ce travail, on ne peut pas ne pas songer à l'étude non moins splendide d'Eugen Weber sur La fin des terroirs. Mais là où ce dernier posait le transfert du sentiment de la localité vers l'identité nationale, Corbin, très justement, parle de sa captation, la République n'ayant jamais cherché à l'éradiquer. Une étude splendide !

  • Stéphane Bern nous fait découvrir 100 personnages atypiques, célèbres pour les uns, inconnus ou injustement oubliés pour d'autres, qui ont tous laissé leur nom à la postérité pour des raisons le plus souvent inattendues !Pourquoi John Montaigu, comte de Sandwich, a-t-il bouleversé la gastronomie française ?Pourquoi Colette est-elle entrée dans l'histoire de la mode française du XXe siècle ?Pourquoi l'amour des paillettes à la cour de Louis XV a-t-il fait entrer Georges Frédéric Strass dans l'Histoire ?Pourquoi la sauce béchamel doit-elle son existence à un marquis ?Pourquoi les frères Montgolfier ont-ils initié la ballade aérienne ?

  • Refuser l'inacceptable au nom de tout un peuple quand ses élites, prostrées dans la défaite, préfèrent se résigner : le gaullisme s'est, d'emblée, confondu avec l'héroïsme. De la poignée de volontaires qui, à l'appel du 18 juin, rejoignirent l'Angleterre assiégée sur des bateaux de pêche aux conquérants de Rhin et Danube qui pourchassèrent l'ennemi jusqu'en Autriche ou aux combattants de l'ombre fédérés par Jean Moulin, c'est aux acteurs de cette incroyable épopée qu'est consacré cet album. Plus de 450 images prises au coeur de l'action, rythmées par les témoignages poignants de de Gaulle, Félix Éboué, Pierre d'Ac, André Malraux, René Cassin, Pierre Messmer, Pierre Mendès France, etc. + un DVD INEDIT offert avec cet ouvrage : De Gaulle et les siens. Réalisé par Daniel Costelle et Isabelle Clarke, les auteurs de la série Apocalypse, commenté par Jean-Louis Crémieux-Brilhac, historien et figure de la résistance, ce film fait revivre une page décisive de l'Histoire, grâce aux témoignages des derniers « Français libres » qui ont répondu à l'appel du 18 juin, et à un choix d'images d'archives exceptionnelles.

  • Depuis les premiers liens entre les tribus juives d'Arabie et le Prophète Muhammad jusqu'aux récents conflits du Proche-Orient, en passant par les civilisations de Bagdad et de Cordoue, sans oublier l'Empire ottoman, le monde perse et même l'espace européen, les relations tour à tour fécondes ou tumultueuses entre juifs et musulmans sont ici exposées et analysées en toute impartialité.
    Quelque cent vingt auteurs de tous pays ont participé à cette encyclopédie unique en son genre, dans un esprit d'interdisciplinarité qui permet de rendre compte des multiples facettes du sujet. Les difficultés du temps présent se trouvent ainsi réinterprétées à la lumière d'une histoire resituée dans la longue durée.
    Un ouvrage de référence richement-illustré, à la fois clair et accessible, qui constitue un outil précieux pour une meilleure compréhension entre les cultures.

empty