• Cet ouvrage sans équivalent revisite l'histoire de l'« Alsace-Lorraine » à travers la longue persistance de cette dénomination - les efforts de l'Empire allemand pour intégrer sa nouvelle conquête et les comportements de refus et d'acceptation des annexés - l'appréciation de l'héritage qui s'est maintenu jusqu'à nos jours. L'appellation Elsass-Lothringen surgit au cours de la guerre de 1870, puis est officialisée par les Allemands au traité de Francfort en 1871. Mais cette création pose la question très ancienne des rapports entre l'espace germanique et l'espace roman puis français. L'Alsace-Lorraine correspond bien à la notiond'un« pays perdu » qui a alimenté la chronique internationale durant quarante-septans.

  • En ce printemps 1633, la ville de Schirmeck est le théâtre d'étonnantes manifestations : un enfant perd l'usage de la parole, une femme accouche d'une pierre, des moutons meurent étrangement lapidés...
    Sur fond de guerre de Trente Ans, de rumeurs villageoises, de haines accumulées sur plusieurs générations, le procureur Gail se rend dans la vallée vosgienne et mène le procès de Barbara, que les habitants accusent de sorcellerie. Mais la mécanique bien huilée de la machine judiciaire s'enraye, forçant le procureur Gail à remettre toute l'enquête en question. Il patine et change de cap, se laisse emporter par la colère, erre de certitudes en doutes.
    Dans ce premier roman, Alexis Metzinger nous plonge dans la tête d'un chasseur de sorcières du XVIIe siècle : petit à petit, nous nous retrouvons à penser comme lui. Nous nous perdons entre la rumeur et la vérité, l'humour et l'effroi, le réel et le fantastique, l'histoire et la littérature.
    Alexis Metzinger, né en 1979, est avec son frère Yannis producteur et réalisateur de documentaires au sein de leur société Cerigo Films. Leurs films parlent de dragons, de châteaux, de sorcières, d'histoire et d'Alsace.
    Pour prolonger le roman : « L'histoire entre les lignes » : un éclairage de l'historien Daniel Fischer, directeur scientifique de la collection.

  • Le livre se compose de 3 grandes parties (médiévale, moderne et contemporaine), en plus d?une préface, d?une introduction et d?une conclusion générale. Il présente un total de 62 thématiques, allant de l?époque de sainte Odile à la toute nouvelle Collectivité européenne d?Alsace. L?intérêt de l?ouvrage consiste en la présentation, par une riche iconographie et de textes courts sélectionnés avec soin, de périodes historiques variées, de faits et de personnages majeurs de l?histoire d?Alsace. Le lecteur est plongé de manière ludique, et ce grâce à une vingtaine d?objets reproduits en fac-simile, dans l?évolution d?une province.
    L?atout majeur du livre est de présenter des textes courts, abondamment illustrés par une iconographie riche et variée.
    Chaque thème, faisant 2 pages de longueur, peut être compris par le lecteur sans avoir à parcourir l?ouvrage de manière linéaire.

  • L'historien Damien Parmentier, auteur de plusieurs ouvrages sur les Vosges, offre ici une vaste synthèse de la formidable aventure de l'industrie dans le massif des Vosges et de ses impacts sur les hommes qui le peuplent, du Moyen Âge à aujourd'hui.

    Les Vosges sont une montagne riche, avec de l'eau, du bois et des hommes en nombre.

    Après 1820, avec l'arrivée du chemin de fer puis l'électrification, le massif connaît un développement économique sans précédent jusqu'à la fin des années 1960, grâce principalement aux industries textiles et à la papeterie, toutes deux héritières d'une tradition liée à la force hydraulique et au bois remontant au Moyen Âge.

    Puis, à partir des années 1960, on assiste au déclin inexorable de l'industrie montagnarde : les lignées industrielles s'éteignent, les investissement manquent, les mouvements sociaux grondent, l'industrie se réorganise au niveau mondial.

    Ce massif qui s'est réindustrialisé reste le plus peuplé et le plus industrialisé de France, grâce à la dynamique de secteurs clé comme la papeterie, la filière bois, la métallurgie, la plasturgie ou l'agroalimentaire.

    Un livre très documenté et très illustré (cahiers hors texte) .

  • Hauts lieux de l'histoire en Alsace Nouv.

    Sait-on que dans le petit village de Sessenheim, l?illustre Goethe a trouvé l?inspiration pour son fameux Faust ? Ou qu'?une modeste auberge, près de Strasbourg, a donné naissance à la chanson la plus célèbre du folklore alsacien ? Ou encore que Ribeauvillé accueille, depuis le Moyen Âge, la plus vieille fête d?Alsace ? Ou enfin que le mouvement amish aux USA est né à Sainte-Marie-aux-Mines, à la fin du XVIIe siècle ?
    Autant le dire tout de suite, ce livre est plus qu?un simple livre ! Il est une invitation à la flânerie, à la rêverie et à la découverte.
    Des énigmatiques rochers du Taennchel au champ de bataille du Linge, des anciennes mines du Val d?Argent en passant par la cathédrale de Strasbourg ou le Colmar des artistes, cet ouvrage offre en effet un véritable voyage à travers l?histoire de l?Alsace.
    Un périple qui commence à la préhistoire, dans le petit bourg d?Achenheim, pour ne s?achever que des milliers d?années plus tard, dans ce Strasbourg où bat désormais un peu du c?ur de l?Europe. Entre-temps, entre ces deux sites, se dresse une très longue et riche histoire. Une histoire mouvementée, parfois tragique, mais toujours surprenante.    À travers ces 50 hauts-lieux de l?histoire alsaciennne, Kévin G?uriot se fait ici tout à la fois poète, historien et enchanteur.
    Tout cela dans l?unique but de faire aimer, à ceux qui le peuplent comme à ceux qui le traversent, un pays plus mystérieux qu?il n?y paraît? et qui nous réserve bon nombre de surprises !

  • Cet ouvrage réédité pour la première fois sous une forme illustrée a pour objet d'exposer les faits préhistoriques, géographiques, historiques et ethnographiques qui ont construit l'Alsace au fil des siècles.

    À partir des temps préhistoriques, l'auteur Rodolphe Kaeppelin retrace les principaux faits qui se sont succédé dans les régions comprises entre la mer et la rive gauche du Rhin, depuis qu'elles furent occupées par l'invasion des Celtes, pendant les époques gauloises, gallo-romaines et gallo-franques.

    Après avoir exposé comment l'Alsace fut séparée de l'Empire français créé par Charlemagne dans le partage de ses États entre ses petits-fils, il rend compte des conditions autonomiques sous lesquelles elle subit pendant sept siècles et demi la suzeraineté de l'empereur d'Allemagne ; puis de son retour à la France, dont elle devint bientôt, surtout à dater de la révolution de 1789, une des plus importantes et des plus patriotiques provinces.

    À chacune de ces phases des divers âges de l'Alsace sont rattachés des épisodes, scènes ou drames personnels, ayant pour objet de caractériser les différentes époques auxquelles ils appartiennent.

  • L'Alsace malgré-elle Nouv.

    L'Alsace existe-t-elle malgré elle ?
    Comment est-il possible que la Collectivité européenne d'Alsace ait pu être créée en janvier 2021 avec un fort soutien populaire alors qu'en 2013 les Alsaciens rejetèrent par référendum le projet d'un Conseil d'Alsace unique ?
    C'est cette histoire toute récente et pourtant peu connue, contradictoire à l'image de l'Alsace, que Michel Naudo raconte ici de l'intérieur, à hauteur d'homme. Il a en effet été le témoin et l'acteur de la genèse de ce projet de conseil unique et des débats passionnés, riches et mouvementés qui agitent l'Alsace à ce sujet depuis les trente dernières années.
    Un livre éclairant, détaillé, pédagogique pour aider les citoyens et les acteurs politiques, économiques et culturels à mieux comprendre les enjeux institutionnels d'aujourd'hui et à construire l'Alsace de demain.

  • À la jonction des mondes germanique et latin, les villes d'Alsace abritent, depuis des siècles, des Trésors dans leurs bibliothèques et archives. Des papyrus égyptiens aux livres d'artistes contemporains, en passant par les riches enluminures médiévales, les premiers imprimés, des collections de dessins, plans, photographies ou pièces d'or, ils témoignent de l'incessante vitalité de créateurs nourris aux diverses influences artistiques circulant le long du Rhin.

    Dans ce livre monumental d'art et d'histoire, 88 bibliothécaires et archivistes d'Alsace présentent les plus beaux documents de leurs fonds. Ces Trésors reflètent les savoirs, talents et préoccupations d'hommes et de femmes durant tout un millénaire. Des dominicains de Colmar, qui produisirent de somptueux manuscrits enluminés, jusqu'à Tomi Ungerer aujourd'hui, de grandes figures dialoguent au fil des pages : on y croise l'abbesse Herrade qui composa au XIIe siècle le Hortus Deliciarum, Gutenberg, l'humaniste sélestadien Beatus Rhenanus qui légua sa fabuleuse bibliothèque, Goethe, le naturaliste des Lumières Jean Herrmann, Godefroy Engelmann qui inventa la lithographie à Mulhouse en 1814, Hansi l'artiste francophile aux mille talents. Mais aussi de lointains savants antiques, des artistes indiens, quelques empereurs, de jeunes filles, des écoliers et des tailleurs de pierre.

    Cette incroyable créativité, dans son infinie diversité, scientifique et technique, intellectuelle et artistique, rappelle avec bonheur que, sur les bords du Rhin, comme sur une Nef des Fous, « Die Gedanken sind frei » (les pensées sont libres).

  • Par Toutatis, mais qui sont ces Médiomatriques, Triboques, Rauraques et autres Leuques qui seraient nos ancêtres alsaciens et lorrains...? Tout comme les Gaulois de Bretagne ou d'Auvergne, les peuples celtes installés dans l'Est de la France actuelle ont, depuis le deuxième millénaire av. J.-C., marqué leur territoire et laissé de nombreux témoignages d'une période riche et féconde.
    Leur intégration ultérieure à l'empire romain a bouleversé leur mode de vie et mené à un essor remarquable : tout comme les Gallo-Romains de Lyon ou d'Arles, ils ont construit des cités, bâti des aqueducs, aménagé des thermes, organisé des combats de gladiateurs dans leurs amphithéâtres.
    Nous guidant à travers les multiples vestiges architecturaux et les nombreux objets conservés dans les musées de la région, Nicolas Mengus restitue l'histoire et la vie quotidienne trop méconnues de ces peuples présents jusqu'à la chute de l'Empire romain d'Occident au Ve siècle.
    Les notices archéologiques consacrées aux nombreux sites archéologiques encore visibles aujourd'hui peuvent servir de guide touristique pour partir sur les traces laissées par ces peuples oubliés.

  • Après avoir débarqué en Provence en août 1944, la 1re ar- mée française remonte la vallée du Rhône. Elle arrive de- vant les Vosges du 15 au 20 septembre 1944. La bataille y est très rude contre la 19e armée allemande et contre les éléments, car le temps est très mauvais : pluie, puis neige et brouillard. L'aviation ne peut intervenir que très rarement.
    Pour s'emparer du sommet du Haut du Faing, le 6e régiment de tirailleurs marocains perd 100 hommes, mais pour le tenir sous l'artillerie allemande et les contre-attaques, il en perd 700 de plus. La phase active de la bataille s'achève fin octobre, mais la 1re armée attaque ensuite dans la trouée de Belfort et en haute Alsace pour atteindre le Rhin.

  • "Pendant des siècles, les femmes se sont battues pour obtenir des libertés parfois infimes, ou pour être reconnues en tant qu'écrivaines, scientifiques, résistantes, politiciennes, sportives, aventurières... Elles ont marqué l'Histoire ou sont restées peu connues, voire ignorées. Certaines pionnières ont bousculé les préjugés, provoqué les bien-pensants, conquis des domaines réservés aux hommes... Évoquer l'histoire des femmes, forcément, c'est faire de belles rencontres. Leur point commun ? L'énergie qu'elles ont dû déployer pour exister dans un monde gouverné par les hommes !"

  • La conquête de l'Alsace au XVIIe siècle, qui porta la France sur le Rhin et au carrefour des voies européennes, fut une entreprise méthodique et de longue haleine. La diplomatie et la guerre se conjuguèrent pour rattacher au royaume, morceau par morceau, des territoires du Saint Empire et des villes libres fort disparates.
    L'ambition de Richelieu, prolongée par les habiles manoeuvres de Mazarin, fut couronnée par la hardiesse de deux génies militaires : Vauban et Turenne. La capitulation de Strasbourg en 1681 permit à Louis XIV de donner forme et unité à une nouvelle province, l'Alsace.
    Après une longue période de guerres dévastatrices, cette terre de culture germanique et à majorité protestante commença sa lente intégration dans un royaume attentif à ne pas trop brusquer les intérêts locaux et les mentalités spécifiques. La conquête des esprits prit le relais, alors que s'ouvrait un siècle inédit de paix et de prospérité.

  • Les monstres sont partout, de tous temps. Au Moyen Âge, ils font partie de la Création. Aujourd'hui, ils s'intègrent dans l'histoire de l'art et dans la biologie. Le monstre est d'abord une image, une forme - difforme -, avant d'être un sujet ou un symbole. Les monstres aux allures hors norme ont leur place dans ces églises hors norme que sont les cathédrales... Au Moyen Âge, celles de Strasbourg, de Bâle et de Fribourg, par la superficie de leurs nefs, la hauteur de leurs flèches et l'abondance de leurs sculptures, sont les joyaux de la vallée du Rhin. Loin d'être alors une frontière, le Vater Rhein est l'artère principale reliant la Méditerranée et la mer du Nord. Il transporte certes les marchandises et les hommes, mais aussi les cultures, les courants de pensée, les mythes et les légendes.
    L'auteure a débusqué les monstres des cryptes aux flèches, en passant par les absides et les façades. En décrivant leurs principales fonctions - faire peur, faire rire, enseigner, moraliser -, elle répond aux questions que chacun se pose : pourquoi ces monstres, et pourquoi à ces emplacements??

  • Ce livre est une ode à la famille, ce véritable sanctuaire, jardin d'espérance et de sagesses. On y (re)découvre les mariages et les livres de famille alsaciens, les traditions, les fêtes, l'éducation, mais aussi la famille face à la pauvreté et à la mort, son rôle dans les corporations, sa place dans l'esprit public...

    « Je fais le pari audacieux que la réédition d'un ouvrage en apparence aussi daté est susceptible d'avoir encore plus d'intérêt qu'au temps de sa première publication. À cette époque-là, en effet, on pouvait croire que les modèles des temps anciens pouvaient être reproduits tels quels dans un nouveau contexte. Aujourd'hui, on se rend bien compte de la complexité des situations, mais aussi de l'urgence d'un renouveau des familles. Les solutions proposées - un simple retour au passé - ne semblent pas miraculeuses, et paraissent même, dans certains cas, totalement inappropriées à la mentalité moderne, par exemple en ce qui concerne la place de la femme. Néanmoins, nul ne peut faire l'économie de scruter les temps anciens, en cherchant non pas ce qui peut être servilement copié, mais ce qui peut être utilement transposé. En ce sens, à l'heure actuelle comme à l'époque de l'abbé Cetty, la "famille d'autrefois" peut inspirer nos familles. » (Bernard Xibaut)

  • Dans ce livre, point de Diable, point de dames blanches, point de fées... Mais Jules César, Attila, Clovis, Charlemagne, Turenne, Kellermann, Napoléon, entre autres, qui tous appartiennent à la Grande Histoire, mais qui néanmoins ont pénétré le domaine des légendes.
    Le folkloriste Roger Maudhuy a enquêté dans les campagnes alsaciennes auprès des personnes âgées et dans les vieux livres de légendes. Il peut ainsi nous conter les origines des mythes, légendes et autres histoires folkloriques qui trouvent leur source dans l'Histoire : des temps préhistoriques au XXe siècle, en passant par un Moyen Âge si prolixe en mythes.

  • Le présent ouvrage, consacré aux légendes du monde aquatique et aux fées, remonte au mystère premier, à celui de nos origines, à la source des sources, à l'eau qui donne la vie et qui peut l'enlever aussi, à celle qui sait et se tait, gardienne de secrets dont elle ne révèle que des bribes par les étranges créatures qui la peuplent. Agitée comme la mer première qui recouvrait l'Alsace, mais le plus souvent muette, elle est d'autant plus inquiétante qu'elle est silencieuse : « Il faut se méfier de l'eau qui dort... »

  • Histoire de la Lorraine

    Daniel Bontemps

    • Geste
    • 23 Août 2018

    Voici un beau livre retraçant l'histoire de la Lorraine. De l'âge de pierre à aujourd'hui, vous pourrez découvrir ce qui a caractérisé la Lorraine pendant des siècles, le tout accompagné de nombreuses photographies pour mieux illustré les propos de l'auteur. Ainsi vous pourrez apprendre et comprendre les complexités de ce territoire qui fut tour à tour français et allemands. Vous découvrirez ainsi les événements qui ont eu lieu en Lorraine comme sa transformation en Lotharingie au Moyen Âge, puis la guerre de Cent ans ou encore son changement de nationalité à de nombreuses reprises. Ce livre s'adresse à un public très large, en les données pour que tout le monde puisse comprendre.

  • Depuis le début du XIXe siècle, États et industriels organisent, à travers l'Europe, de grandes expositions. À Strasbourg, ville-symbole du Reichsland Elsass-Lothringen puis des « départements recouvrés en 1918 », principal centre économique du Rhin supérieur, plusieurs expositions sont organisées de 1895 à la veille de la Seconde Guerre mondiale.
    Certaines ont un objectif politique, comme l'exposition coloniale de 1924. D'autres focalisent l'attention sur un domaine spéci que.
    D'autres en n deviennent un évènement annuel attendu par la population : les expositions de la Société des amis des arts ou encore la foire-exposition du Wacken à partir de 1926. Et on aura garde d'oublier les expositions extérieures auxquelles participe la ville.
    Les Archives de Strasbourg conservent la mémoire écrite de ces grandes manifestations, mise en scène à travers une très riche iconographie photographique qui fait revivre un demi-siècle d'expositions.

  • L'historien comme le généalogiste ont besoin de la paléographie pour déchiffrer les écritures anciennes. Or, en Alsace, les difficultés de lecture sont liées non seulement à l'écriture et aux abréviations, mais aussi à la langue utilisée. On y rencontre du vieux français, de l'allemand gothique (Spitzschrift ou Sütterlinschrift), du vieil allemand ou du latin. Un ouvrage dédié à cette région est donc indispensable.

    Ce manuel aborde ainsi les documents que vous pouvez trouver au fil de vos recherches généalogiques, classés en quatre rubriques : les papiers de famille, les actes de l'état civil, ceux des registres paroissiaux et les documents notariés. Pour chacun sont donnés la transcription et sa traduction succincte en français.

    Pour faciliter la compréhension de certains termes latins ou allemands, trois glossaires indispensables vous sont proposés sur les prénoms, sur les professions et fonctions et sur les liens de parenté.

    Une explication précise sur le type de document analysé est ajoutée en note, ce qui vous permet de mieux comprendre son utilité sur le plan historique ou généalogique.

    Enfin, fruits de l'expérience de l'auteur, de nombreux conseils utiles sont donnés au fil des pages. La signification des abréviations par exemple. Ou le fait que, en Alsace encore plus qu'ailleurs, certains actes sont écrits phonétiquement, notamment ceux rédigés durant la période révolutionnaire, voire jusqu'en 1810 dans les petites communes : pour obtenir une meilleure compréhension de ces documents écrits en allemand dialectal, il est nécessaire de les lire à haute voix.

    En un seul volume, vous disposez donc à la fois d'un recueil d'exercices et d'un manuel décryptant les difficultés. Un outil idéal pour vous permettre de progresser à votre rythme.

  • S'il est un pays qui accumule les clichés, c'est bien l'Alsace. L'auteur, Alsacien lui-même, tord le cou aux préjugés et à la légende d'une Alsace patriote. Il explique avec pédagogie la réalité alsacienne.

empty