Patrick Prugne

  • Frenchman

    Patrick Prugne

    Nous allions à Saint-Louis, petite ville sur les rives du Mississippi. Là-bas nous attendait un bateau qui devait remonter le Missouri et explorer les immenses territoires de l'Ouest.

  • Dans la lignées des succès de librairie Iroquois et Pawnee, Patrick Prugne retrouve les grands espaces et l'Aventure, sur fond de vérité historique. Il réalise avec Vanikoro un rêve de plusieurs années : retracer l'histoire de l'expédition Lapérouse et lever, à l'aide d'une solide documentation et de son imagination fertile, le mystère qui entoure son naufrage.
    Les quelques survivants de l'expédition - on le sait - ont vécu plusieurs mois sur l'île et ont bâti un camp entouré d'une palissade en bois. Ils auraient construit un bateau à deux mâts pour quitter l'archipel, tandis que deux de leurs compagnons décidaient de rester sur Vanikoro. La tradition orale, transmise au cours des siècles par les descendants des natifs, relate que l'un d'entre eux survécut de nombreuses années, tissant probablement des liens avec les premiers habitants de l'île.
    Quels furent les premiers contacts avec ces tribus ? Les survivants furent-ils massacrés ou accueillis comme des divinités ? Que devinrent les trésors qui emplissaient les cales des deux vaisseaux ? Et enfin, comment se comportèrent les marins, appelés à s'entraider pour conserver une chance de rester envie ?
    À partir de ce canevas, Patrick Prugne tisse une histoire comme il les aime, entre aventure humaine et choc de civilisations. Il nous offre, à propos d'un des plus grands mystères de l'Histoire maritime, la vision d'un auteur passionné au sommet de son art.

  • Iroquois

    Patrick Prugne

    En 1608, Québec n'est qu'un nom griffonné sur une vague carte d 'Amérique du Nord, une grande bâtisse fortifiée construite sur les rives du Saint Laurent où une quarantaine d'âmes s'apprêtent à passer leur premier hiver. La France d'Henri IV se soucie peu de ces arpents de neiges habités par une poignée de sauvages. Plus préoccupée par les richesses que lui procurent la pêche à la baleine et la traite des fourrures, elle n'envisage nullement l'installation d'une colonie. Samuel de Champlain, fondateur de Québec, n'aura alors de cesse de défendre "son" Canada. Il saura imposer un climat de paix et de confiance entre nations amérindiennes (Hurons, Alguonquins, Montagnais) et Français. De ces relations naîtra un commerce florissant. Peaux de castors et de loutres s'échangent à bas prix contre marmites, haches, clou et autres divers objets en fer. Ce juteux commerce ne dure qu'un temps...
    Les raids meurtriers incessants que mènent les Iroquois dans la vallée du Saint Laurent contre les convois de pelleterie hurons ou algonquins exaspèrent très vite la petite communauté française.
    Soucieux de consolider l'alliance faite avec ses alliés amérindiens, Champlain prend le sentier de la guerre à leurs côtés et part pour l'Iroquoisie. C'est dans ce contexte que se situe l'histoire qui suit. Le long de la Rivière des Iroquois, sur le lac Champlain, un mois de juillet 1609 en Nouvelle France.

  • Pawnee

    Patrick Prugne

    Alban, jeune soldat français envoyé en Louisiane et porté déserteur, partage à présent la vie des indiens Minetaree. Solidement lié d'amitié avec le trappeur Toussaint Charbonneau, il a abandonné tout espoir de retrouver Louis, l'ami qui l'avait accompagné en Amérique avant de tomber aux mains des Pawnees. Sa décision est prise, il va rentrer en Europe... Malheureusement, son chemin croise celui de guerriers Shawnees, et d'une bande de miliciens.
    Si ces derniers sauvent la vie d'Alban, ils se révèlent d'une sauvagerie et d'une cruauté bien supérieure à celle des indiens qu'ils sont censés combattre...

  • Poulbots

    Patrick Prugne

    • Margot
    • 24 Octobre 2014

    Au coeur de la butte Montmartre, nous suivons cinq enfants pauvres, petits poulbots qui vont avoir maille à partir avec un promotteur immobilier véreux bien décidé à les déloger de leur mare aux grenouilles.
    Cette fable urbaine, chronique d'un lieu et d'une époque en pleine mutation, prend le contrepied du Montmartre présent dans l'imaginaire collectif. Nous y croisons Poulbot, Steinlen, Bruant, Dorgelès... ces artistes devenus emblématiques de Montmartre, quartier mis à l'honneur dans le récit, mais celui-ci met avant tout l'accent sur ces indigents qui évoluent en marge de la bohème, et dont la principale préoccupation est de survivre. Des familles sont expropriées faute de pouvoir payer leur loyer, notamment celle de l'un des protagonistes, ce à quoi nos poulbots comptent remédier en kidnappant le fils du promoteur immobilier pour demander une rançon...
    Le petit bourgeois va se retrouver immergé dans l'univers et le quotidien des miséreux. C'est un vrai choc culturel. Peu à peu, il va tisser des liens d'amitié avec eux. Jamais il n'aura été aussi heureux que parmi ces gamins. Cette histoire met en lumière la pauvreté qui régnait sur la butte à l'époque, mais de façon légère ; à travers les aventures de cinq enfants que le dénuement a abîmés mais pas brisés. Frondeurs et gouailleurs, ils luttent pour préserver le peu qu'ils ont : leur terrain de jeu, leur coin de paradis.
    A la fin, la guerre fait irruption sur le devant de la scène. Petites histoires sur fond de grande Histoire. La bataille a fauché bien des vies, enfants du Maquis comme privilégiés, tous logés à la même enseigne. La guerre balaie les différences de classe.

  • Le coffret "En Remontant les grandes eaux" contient la trilogie Frenchman - Pawnee - Iroquois. L'action et le rythme de ces trois albums nous renvoient aux films de Sergio Leone, aux westerns réalistes de Greg et Hermann, ou encore aux thèmes et aux couleurs d'un certain Hugo Pratt, dont Prugne se révèle un héritier inspiré.
    Le coffret renferme également un livret graphique de 16 pages d'esquisses à l'aquarelle.

  • Voyage en terres indiennes

    Patrick Prugne

    • Margot
    • 10 Novembre 2016

    14 illustrations de Patrick Prugne rassemblées dans un carnet d'affiches détachables. Illustrations tirées de "Pawnee", "Frenchman" et "Iroquois", la moitité des illustrations du cahier seront inédites.

  • Fol t.1

    Patrick Prugne

    Issu d'un sortilège, le peuple Fol existe tant que la plume magique qui l'a créé reste cachée. Or, un jour, un gamin déterre par inadvertance cette plume vitale. Immédiatement le peuple Fol commence à disparaître et retourne à son état originel : la mousse et les champignons. Seul le courage et la rapidité de Jason et Méline pourra permettre d'endiguer la malédiction... Mais Louarn le noir, qui tient enfin sa vengeance, ne va pas leur facilité la tâche, loin de là... Mélangeant les univers de Tolkien et de Walt Disney, "Fol" est une histoire qui nous entraîne dans un monde fait de magie et de danger. "Patrick Prugne", qui signe scénario et dessin, réussit parfaitement à planter ce décor féerique, à nous faire aimer ces petits personnages attachants et nous réserve pour les dernières pages une surprise de taille...

  • « Vingt ans jour pour jour... Vingt ans déjà... Triste anniversaire... Depuis toutes ces années, la contrée Fol sommeille dans son sortilège. Seuls les hurlements des loups viennent parfois rompre le silence oppressant des sous-bois... » Issu d'un enchantement, le peuple Fol existait tant que la plume magique qui les a créés restait cachée. Or, un jour, un gamin a déterré par inadvertance cette plume vitale. Immédiatement le peuple Fol à commencé à disparaître en retournant à son état originel : la mousse et les champignons...Puisant dans l'univers de Tolkien, "Fol" est une série qui nous entraîne dans un monde fait de magie et de danger. "Patrick Prugne", qui signe scénario et dessin, réussit parfaitement à planter ce décor féerique, à nous faire aimer ces petits personnages attachants dans un récit riche en rebondissements alliant l'humour à l'aventure.

  • Tomahawk

    ,

    L'histoire d'une vengeance mettant en scène un homme et un grizzly, avec en toile de fond un tournant de l'Histoire Nord-Américaine. En 1756, la France se trouve au coeur d'un conflit majeur qui embrase toute l'Europe et qui l'oppose encore une fois à l'Angleterre, son ennemi héréditaire. C'est la guerre de sept ans... Pour les colonies françaises du Nouveau Monde, cette guerre que les Britanniques nommèrent " The French and Indian War " a commencé voilà déjà deux ans.
    Les sujets du roi George, à l'étroit dans leurs colonies, portent sans relâche l'escarmouche contre les forts français dressés sur leur frontière de l'Ouest. Parmi ces forts, la bataille de Fort Carillon eut lieu au sud du lac Champlain, entre ce dernier et le lac George. Ces deux lacs séparaient la colonie britannique de New York de la colonie française du Canada (Nouvelle-France). Une armée française de presque 4 000 hommes sous le commandement du général Louis-Joseph de Montcalm remporta une victoire sur une force militaire britannique quatre fois supérieure.
    La bataille fut une des plus sanglantes de la guerre. Comme à son habitude, Patrick Prugne s'intéresse aux hommes derrière la grande Histoire. Son récit commence un mois avant cette bataille et s'achève au moment de l'attaque. Tandis que la guerre gronde et que les anglais s'approchent des positions françaises, nous suivons les pas de Jean Malavoy, jeune coureur des bois devenu milicien, dans un combat qu'il entend mener seul : Il ne pourra pas retrouver la paix avant d'avoir abattu un grizzly qui rôde dans la région.
    Un grizzly d'une taille gigantesque, dont le pelage forme une croix sur le dos... Celui-là même qui a tué la mère de Jean alors qu'il était enfant...

  • Canoë Bay

    ,

    Jack, un jeune orphelin acadien, se retrouve enrôlé de force par la marine marchande britannique. Il est, parmi des milliers, une victime du « Grand dérangement », épisode douloureux de l'histoire américaine, au cours duquel les anglais déportèrent les habitants de l'Acadie vers leurs colonies de la côte Atlantique. Canoë Bay retrace l'histoire de cet enfant soumis aux terribles conditions de la vie sur le « Virginia », dont l'équipage, composé d'anciens bagnards emmenés par le bien nommé « Lucky Roberts », se mutine bientôt. Devenus pirates, Jack et les siens devront apprendre à se méfier des Anglais, des Français, et de quelques « faux » frères de la côte...

    C'est donc sur fond de lutte entre français et britanniques, pour le contrôle de la région, que Patrick Prugne et Tiburce Oger ont donné vie à Canoë Bay. Un récit romanesque où les faits et les lieux historiques servent de décor aux aventures d'une confrérie de pirates et d'un jeune orphelin, devenu héros malgré lui.

  • Le Dernier des Mohicans est un ouvrage de référence pour les amateurs de ce pan de l'histoire américaine - la lutte entre Français et Anglais au XVIIIe siècle pour la possession des territoires de l'Amérique du Nord.
    Ce roman, qui a marqué l'esprit de Patrick Prugne dès l'enfance, a une résonance particulière pour lui. Depuis plusieurs années il avait en tête de l'illustrer. Lorsque nous en avons parlé, cela nous est apparu comme une évidence. En effet, qui mieux que lui pourrait rendre l'atmosphère des grandes contrées sauvages de l'Amérique du Nord ? Son travail est reconnu et apprécié et ses aquarelles, d'une grande beauté, font voyager le lecteur dans des terres lointaines.
    De plus, il n'existe pas d'édition illustrée récente de ce roman. Environ vingt illustrations en couleurs ainsi que soixante dessins en couleurs et en noir et blanc trouveront leur place dans l'ouvrage, lequel reprendra le texte original de James Fenimore Cooper dans une version abrégée, réalisée par une auteure (Vanina Noël) spécialement pour cette édition. Celle-ci ne trahit nullement l'oeuvre originale ; il s'agissait principalement de remettre le texte «au goût du jour».
    Il est important de rappeler que le roman original a été écrit pour des parutions mensuelles, au début du XIXe siècle. Toutes les séquences ont par la suite été rassemblées pour créer le roman intégral. Celui-ci souffrait de ce fait de longueurs et d'un manque de dynamisme, qui, plus encore de nos jours, rendaient sa lecture difficile et laborieuse.
    L'album bénéficiera d'un grand format, identique aux dernières BD de Patrick Prugne, d'une forte pagination - 178 pages -, et les finitions de l'ouvrage seront particulièrement soignées (dos toilé et dorure, beau papier, etc.)

  • Go west young man Nouv.

    Seize auteurs de BD western, parmi les plus grands, réunis autour d'une histoire commune. " Go West Young Man "... Cette phrase apparue à la fin de la guerre civile américaine accompagnera des millions de migrants rêvant d'une vie meilleure. En 1763, la montre d'un officier britannique va connaître un destin hors du commun, et, passant de main en main, traversera un siècle et demi de la naissance tumultueuse d'une nation.
    Trappeurs et pionniers, tribus indiennes, desperados et prostituées vont se battre et survivre dans les grandes plaines, les villes champignons et les guerres interminables. En quatorze histoires, Go West Young Man retrace la conquête de l'Ouest américain, de 1763 à 1916. Un hommage au western, mais un hommage lucide. Un rêve américain au goût amer.

  • Bretagne, 1884. Dans «L'auberge du bout du monde», lugubre bâtisse au bord d'une falaise battue par les vents, un vieil homme au seuil de la mort raconte une étrange histoire à un écrivain parisien en mal d'inspiration : celle d'une mystérieuse jeune femme que l'on croyait assassinée, Irena, et qui sembla un jour revenir d'entre les morts pourvue de dons surnaturels. Une grande histoire de magie et d'amour, de sorcellerie et de meurtres le long des côtes bretonnes, au coeur d'un XIXe siècle aussi inquiétant qu'enivrant.

empty