La Joie De Lire

  • La Joie de lire n'est pas un éditeur de saga.
    Mais elle a été immédiatement saisie par la force d'imagination et le talent narratif de Fabrice Hadjadj.
    Avec Entre la meule et les couteaux, l'écrivain signe son premier roman jeunesse et le premier tome de L'attrapemalheur, une trilogie haletante dans la veine de Tolkien et J.K. Rowling.
    Jakob Traum vit une enfance ordinaire jusqu'au jour où il réalise qu'il a un don étrange. Forcé de quitter sa famille, il rejoint un cirque ambulant. Mais une guerre éclate et les deux clans ne tardent pas à s'intéresser de près à Jakob. Et avec eux un inquiétant personnage qui semble le suivre à la trace.
    Ce destin hors norme est illustré par Tom Tirabosco dont le coup de crayon pénétrant augmente l'intensité de l'univers fantastique de L'attrape-malheur.

  • L'hiver arrive dans la petite ville. Les premiers flocons tombent, Noël se prépare, et malgré le froid, nous retrouvons les personnages familiers de la série, dans des situations à commenter et à imaginer.

  • Le printemps arrive dans la petite ville. Nous retrouvons la maison, la ferme, la gare, les rues et magasins et surtout les personnages de la série dans un décor printanier.
    Mille détails à observer.

  • La révolte Nouv.

    La révolte

    Eduarda Lima

    Les animaux seraient-ils plus responsables que nous ?
    Un long cri silencieux pour dire STOP.

    Un jour, un oiseau s'est arrêté de chanter, puis tous les oiseaux l'ont imité. Mais ils n'ont pas été seuls. À leur tour, les chats n'ont plus miaulé et les chiens ont cessé d'aboyer. Le bourdonnement des insectes s'est tu, avec lui le gloussement des poules. D'autres animaux ont refusé de satisfaire les attentes des humains. Les vaches n'ont plus donné de lait, les gorilles ont tourné le dos aux visiteurs du zoo... Jusqu'aux pingouins qui n'ont plus voulu marcher. Les journaux ont fait état d'un pacte entre les animaux. À cette révolte manifestée par les bêtes, c'est ajouté celle des enfants. Certains ont cessé de jouer, d'autres ne sont plus allés à l'école. Petit à petit le monde est devenu silence, un silence symbolisant l'asphyxie générée par la pollution courante de notre mode de vie.

  • Par une froide nuit d'hiver, un singe se voit refuser l'hospitalité au château. S'apprêtant à dormir à la belle étoile, il rencontre un épouvantail. Celui-ci se révèle être un sage conseiller ? qui maîtrise l'art de la fable... Méfiance, car n'oublions pas que, souvent, tel est pris qui croyait prendre ? ! Un brillant hommage à La Fontaine dont on fête le 400e anniversaire de la naissance.

  • L'automne arrive : sortons le livre des saisons !
    La petite ville se pare de teintes automnales. Les feuilles tombent, les nez rougissent, mais tout le monde est là pour participer au grand défilé des lampions !
    Mille détails à observer et à commenter en compagnie des tout-petits qui retrouvent les personnages, les rues, les magasins et le parc désormais familiers de la série.

  • Le garçon qui voyait avec ses doigts Nouv.

    Camille est aveugle de naissance. Il n'en est pas moins un enfant comme les autres, avec des idées folles, parfois. Ses parents s'inquiètent pour son avenir, mais Camille est confiant ; il pour projet de devenir le président de la République !

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le Livre de l'hiver, le Livre du printemps, Le Livre de l'été, Le Livre de l'automne... ET le livre de la nuit de RS Berner, best-sellers de la littérature jeunesse, enfin réunis en un seul volume !
    Foisonnants de détails à découvrir et d'histoires à inventer, ces livres invitent les enfants à observer les transformations dues aux changements de saison et au passage du temps. Les personnages évoluent au fil des ouvrages, les bâtiments se construisent, les décors changent et les couleurs aussi. De l'hiver à l'automne, de jour et de nuit, une promenade à votre rythme dans l'univers de RS Berner !

  • Alice est une grande timide qui réfléchit beaucoup à sa vie. Même au sein de sa propre famille, elle reste discrète. Tout l'opposé de son meilleur ami, qui, lui, n'a peur de rien.
    Mais lorsqu'Alice se retrouve contrainte de remplacer la fille la plus populaire de son école dans le rôle phare du spectacle de fin d'année, elle devra sortir de l'ombre. La jeune fille fera de son mieux pour remplir sa mission, mais à sa façon...
    Avec Alice, princesse de rechange, Torun Lian signe un roman drôle et introspectif dans lequel les enfants introvertis tiennent enfin la première place !

  • Les nouvelles aventures de Cookie Nouv.

  • Nous retrouvons les personnages de la série, évoluant parmi les rues, les magasins et le parc dans une ambiance estivale. Les enfants ne manqueront pas de remarquer toutes les transformations dues au changement de saison et au passage du temps.
    Mille détails à observer et, si l'on a les quatre livres, à comparer.

    Rotraut Susanne BERNER est née à Stuttgart en 1948. Elle a fait des études de graphiste à l'Ecole supérieure des Arts et Métiers de Munich. De 1975 à 1977, elle a travaillé dans la publicité et comme graphiste. Aujourd'hui, elle exerce son métier d'illustratrice à Heidelberg. Elle a reçu le Deutscher Jugendliteraturpreis de l'illustration (prix de l'illustration jeunesse allemand).

  • Albertine a déjà réalisé des titres pour la collection « livres-promenade » mais, avec Séraphine, elle va plus loin encore dans les détails et la diversité des situations. Au fil des pages, on assiste au plus beau jour de l'année pour Séraphine : la petite fille fête son anniversaire. On retrouve avec plaisir l'univers onirique et facétieux de l'artiste genevoise. Petite surprise :
    Contrairement à ses habitudes, l'illustratrice s'essaie à la coloration numérique et enrichit sa palette de nouvelles teintes.

  • Nous retrouvons Tête de Mule en homme à tout faire du président. Mais, un soir, notre héros se fait voler son identité par un inquiétant personnage qui lui ressemble à s'y méprendre...

  • Sorry Nouv.

    Sorry

    Bart Moeyaert

    Dans la chaleur écrasante d'un après-midi d'août, Bianca apprend que son père et sa nouvelle compagne désirent espacer les week-ends passés en sa compagnie. Sa mère lui explique qu'ils la trouvent « ingérable ». Renfrognée et mal dans sa peau, la jeune fille accuse le coup. Mais une surprise de taille l'attend. Un camarade de classe de son petit frère vient jouer à la maison, accompagné de sa mère. Cette dernière n'est autre que Billie King, son actrice préférée et la vedette d'Ici chez nous, une série télévisée populaire dont elle ne rate aucun épisode. Cette rencontre fortuite crée une brèche dans le quotidien morne de Bianca pour le changer, peut-être, à jamais. Tout en restant fidèle à lui-même, Bart Moeyaert pousse encore plus loin qu'à l'accoutumée son art minimaliste, son maniement de l'ellipse, nous laissant le soin de remplir les blancs. À chacun, par exemple, d'imaginer dans quelle mesure la visite de Billie King va influer sur la jeune fille déboussolée et caractérielle qu'est Bianca. Un simple verbe ou substantif, la simple esquisse d'une mimique ou d'un geste nous permettent de visualiser les protagonistes dans ce qui les oppose, mais aussi de les voir se déplacer et évoluer comme s'il s'agissait, en quelque sorte, de personnages d'une BD vivante.

  • L'hiver est arrivé. Comment les animaux vontils faire pour lutter contre le froid ? Les chiens redoutent de tomber malades, les crabes ne veulent pas que leurs pinces gèlent, les pingouins ont peur de prendre froid au cou ou et les élans aimeraient garder leurs bois au chaud.
    Heureusement, tous les animaux peuvent compter sur le mouton qui se charge d'emmitoufler ses amis d'un simple fil de laine...

  • Attention, attention, prenez gare à la fermeture automatique des portes. Installez-vous dans ce train pas comme les autres...

  • Les migrants

    Issa Watanabe

    Ils sont tous là, lion, toucan, cochon, éléphant, lapin, grenouille... tous différents mais tous avec un petit bagage à la main ou sur le dos. Dans la sombre forêt ils marchent. La Mort, joliment vêtue d'une cape fleurie, les suit, assise sur le dos d'un magnifique oiseau bleu. Compagne discrète, elle veille...
    Ils marchent tous ensemble, courbés par la fatigue et la tristesse. Parfois ils s'arrêtent pour dormir ou manger, assis en cercle. Et soudain, ils aperçoivent la mer... Tous se précipitent pour monter dans une barque bien fragile qui ne peut supporter tout ce poids et finit par craquer. La Mort attend le bon moment... Les illustrations aux couleurs énergiques et profondes, le fond noir des images et le choix d'animaux anthropomorphes donnent à cet album sans texte sur les migrants et les déracinés de tout pays, une force sourde, une dimension poli-tique bien plus percutante qu'un long discours.

  • On dira aux jeunes lecteurs qu' : « Il y a plus de 2000 ans, la Grèce était l'un des endroits les plus importants au monde. (...) Elle fut le berceau de nombreuses oeuvres d'art, d'édifices, d'inventions et de coutumes qui influencèrent l'Europe entière et suscitent toujours autant l'admiration aujourd'hui. » Ce livre incroyable plonge le lecteur dans la Grèce antique et l'invite à se perdre dans les labyrinthes dessinés avec moult détails par un Jan Bajtlik au sommet de son art, à revivre le voyage d'Ulysse, à rencontrer Minotaure et Cyclopes ou à participer aux premiers Jeux olympiques.
    Un livre grand format très graphique, avec des explications claires, didactiques, des illustrations drôles, intelligentes, astucieuses, qui comblera tous les passionnés d'Antiquité... mais pas seulement !

  • C'est la nuit dans la petite ville. Hommes et animaux dorment paisiblement - du moins, certains d'entre eux. D'autres se promènent et vivent des aventures excitantes : la nuit de lecture à la bibliothèque, une poursuite de voleurs, ou encore une fête au parc. Rotraut Susanne Berner raconte en images tout ce qui se passe au cours d'une douce nuit d'été. C'est l'occasion pour les tout-petits de retrouver l'univers foisonnant des livres des saisons et de découvrir ce qu'ils ont rarement l'occasion de voir pendant leur sommeil.

  • Au parc, des enfants s'amusent et se posent la question de leur avenir. Quel métier aimeraient-ils faire plus tard ? Dévalant le toboggan, un jeune garçon passe de page en page, et chaque fois s'imagine faisant un métier nouveau : alpiniste, pompier, mannequin, aventurier, coureur cycliste...
    Un album humoristique, très BD, qui dégage une belle énergie. Cette fois, Victor Hussenot a troqué le stylo bille qui a fait le succès de « Au pays des lignes » et des « Amoureux », pour la tablette graphique et toute une palette de couleurs franches. Un album qui s'ouvre à la verticale et qui se lit comme on descend un toboggan, de haut en bas et à toute vitesse !

  • Après le détective très très très spécial de Romain Puertolas, c'est au tour du discret Wickson Alieni, de l'italien Luca Doninelli, de rejoindre le panthéon des enquêteurs loufoques qu'affectionne tant La Joie de lire.
    La force de ce nouveau héros est d'être ordinaire, tellement ordinaire que personne ne le voit. Il résout ainsi un nombre important de cas sans se faire remarquer.
    Au cours des trois enquêtes qui composent le livre, le détective est confronté à de bien surprenantes disparitions : le rapt des nuages du légendaire ciel londonien, le vol des harengs, composants pourtant essentiels du petit-déjeuner anglais et la confiscation générale de l'heure du thé (le chiffre 5 disparaît de toutes les montres et horloges de la ville !).

  • De l'atelier à la buanderie du chalet au cabinet vétérinaire plongez dans l'univers foisonnant de Milton et retrouvez tous ses jouets et ses amis.

  • Les fameuses paires mot/maux, mite/mythe, chêne/chaîne ou encore le terrible quatuor pi/pis/pie/pis... Qui n'a jamais été embêté par ces mots qui s'écrivent différemment mais sonnent identiques à nos oreilles ? Homophonie regroupe seize fables qui mettent en scène les difficultés liées à certains homophones.
    Illustrées par le talentueux Serge Bloch, ces petites histoires permettent d'aborder enfin l'homophonie avec humour et décontraction.

  • Arrivé au bout d'une route, un camionneur ouvre la porte de sa remorque.
    Une nuée d'oiseaux prennent leur envol et disparaissent à l'horizon. Au fond du camion, reste un petit oiseau, timide. Il ne semble pas avoir l'intention de suivre ses camarades. L'homme lui propose alors de partager son sandwich. Ils échangent quelques propos sur la vie et le petit oiseau ayant pris courage finit par s'envoler à son tour. Le camionneur repart dans son véhicule. Mais tous les oiseaux reviennent et l'emportent dans le ciel.
    Un texte poétique, des gouaches aux couleurs chaudes. Germano Zullo et Albertine emportent le lecteur dans leur monde d'une fantaisie douce et généreuse.

empty