Seli Arslan

  • L'éthique face à la crise ; le monde du soin mis au défi ; repères réflexifs sur les pratiques de soins et perspectives Nouv.

    Après l'urgence sanitaire, vient le temps de penser l'après-crise. Ce livre fournit des repères réflexifs sur les pratiques soignantes pour les acteurs du soin, les formateurs et les étudiants dans un contexte où de nombreuses questions éthiques ont émergé.
    La crise sanitaire due au coronavirus est venue bouleverser les pratiques soignantes, bien au-delà des services de réanimation ou d'hospitalisation. Tous les secteurs du soin, de l'accueil et de l'accompagnement ont subi les conséquences de la pandémie. Il a fallu agir dans l'urgence, faire face au défi de l'afflux de patients, continuer de soigner. Durant cette crise, les soignants se sont interrogés sur les fondements et les valeurs du soin.
    Après le temps de l'action peut venir celui de la relecture éthique des situations vécues. Les auteurs proposent leurs regards croisés, mêlant approches philosophiques et pratiques, sur les enjeux éthiques mis en exergue par la crise sanitaire. Sont ainsi abordées la question des droits des patients, celle des différents niveaux de crises traversés, qu'il s'agisse du corps malade, du système de soins, ou de l'environnement, ou la question des essentiels qui nous ont tant préoccupés. L'éthique du care a aussi été mise à l'épreuve, tandis que des processus décisionnels en matière d'accès à la réanimation ont dû être mis en place, non sans interrogations pour les soignants. Leur vécu de cette période est également abordé, à travers des entretiens qui ont révélé leurs réflexions sur le sens de leurs actions en conditions de travail exceptionnelles et les nombreux enjeux éthiques soulevés. Enfin, sont évoquées les répercussions de la crise en termes d'éthique pédagogique.
    Les professionnels, formateurs et étudiants confrontés à la crise sanitaire ont aujourd'hui besoin d'un soutien réflexif. Cet ouvrage leur fournit des repères sur les fondements du soin qui permettent d'envisager collectivement les perspectives pour le monde du soin.

  • Cet ouvrage aborde la notion de situation clinique au coeur de la formation des infirmières et médecins au travers :
    - des analyses de pratiques de retour de stages ;
    - de la mise en oeuvre du raisonnement clinique et du questionnement éthique ;
    - des mémoires de fin d'études, dont le point de départ est une situation d'appel vécue sur le terrain.

    Il fournit des repères théoriques pour développer avec les étudiants cette démarche d'analyse des situations vécues et envisager les répercussions sur leur futur exercice.
    Il s'appuie sur des cas concrets de situations, sur le mode « si c'était à refaire... ? ».

  • Cet ouvrage fournit des repères aux formateurs pour :
    - encadrer, former et accompagner les étudiants infirmiers en tenant compte des exigences de la profession d'infirmière ;
    - renforcer leur posture éthique ;
    - favoriser des pratiques pédagogiques justes et adaptées aux contraintes institutionnelles et du travail infirmier.

    Il aborde aussi bien :
    - des principes généraux pour accroître les possibilités d'apprentissage et de professionnalisation chez les étudiants (rapports au savoir, postures et styles des cadres formateurs, créativité dans l'accompagnement, etc.) ;
    - que des exemples fondés sur la pratique (modes de transmission des savoirs, usage du portfolio, de la simulation, etc.).

  • Découvrez L'être humain dans les pratiques soignantes - Favoriser l'émergence du sujet, le livre de Gerta Fryns. De tout temps, les soins ont concerné des personnes malades ou dépendantes, ce qui a pu conduire, au sein des établissements, à proclamer qu'elles représentent le "centre des préoccupations". Cependant, il est urgent de poser la question du sujet. Cette notion désigne à la fois l'être humain, sujet de son existence, dont la singularité ne peut être mise entre parenthèses, et la recherche de sens, capacité qui inclut une dimension collective, sociale. Or, le sujet risque toujours plus de se voir submergé par la logique technoscientifique comme par les impératifs économiques et financiers. Cet ouvrage cherche à analyser les processus historiques, sociétaux et politiques qui ont pu mener à cette situation. Les auteurs s'appuient sur des analyses sociopolitiques pour chercher à comprendre les rapports entre le sujet soigné ou soignant et les institutions, mais aussi la façon dont peuvent s'opposer, dans les milieux de soins, un modèle où l'objectif de rationalité économique ou bien d'objectivation scientifique prédomine, et un modèle de principe humaniste, soucieux de respecter l'être humain. Ce livre s'adresse aux soignants, cadres de santé, formateurs et à tous les autres travailleurs du domaine de la santé et du social. Il les invite à prendre du recul sur les différentes formes de pratiques et à tenter de les faire évoluer.

  • La nature et le contenu du travail des formateurs en soins infirmiers exerçant en institut de formation en soins infirmiers (IFSI) sont assez peu connus.
    Or, le rôle de ces cadres de santé de la fonction publique hospitalière est essentiel puisqu'il consiste à former des étudiants au métier d'infirmier(ère), profession paramédicale la plus importante en nombre. Après avoir retracé les origines de l'enseignement infirmier, l'auteur aborde l'évolution de la formation jusqu'à nos jours, en mettant en exergue la place et le statut des formateurs.
    L'étude des caractéristiques principales de ces professionnels et de leur activité, fondée sur une enquête sociologique, révèle leurs difficultés actuelles au quotidien. En effet, les formateurs sont confrontés aux profondes mutations de l'univers de la santé, et notamment aux récents changements intervenus dans le secteur de la formation hospitalière. Cette 2' édition révisée tient compte des conséquences pour les cadres formateurs du nouveau référentiel de formation infirmier.
    L'évolution continue des techniques demande en particulier aux formateurs une mise à jour régulière de leurs connaissances théoriques et pratiques. Ils ont aussi à négocier dorénavant avec leurs nouveaux partenaires d'enseignement que sont les universitaires et, sur les terrains de stage, les tuteurs et les maîtres de stage. Le contexte général des mutations dans le champ des études infirmières met les cadres formateurs au défi : ils devront s'adapter dans les années à venir pour conserver leur spécificité et mettre en avant leur savoir-faire unique en matière d'enseignement des soins infirmiers.

  • Le travail social constitue une des réponses que les sociétés démocratiques apportent aux effets non désirés du développement économique : isolement des individus, fragilisation de certaines catégories de la population, précarisation de groupes sociaux.
    La compréhension sociologique de ces phénomènes observés peut être mise au service des acteurs de terrain. C'est dans cet esprit que les auteurs de ce livre, universitaires, formateurs et travailleurs sociaux, confrontent des orientations théoriques et des modèles de pratiques relatifs à des domaines diversifiés du travail social, telles la socialisation, l'intégration, la stigmatisation ou les conséquences de l'assignation identitaire.
    Les apports théoriques ainsi proposés aux formateurs, praticiens de terrain et étudiants en travail social visent à renouveler les cadres de référence indispensables à l'action.

  • Cet ouvrage s'adresse à l'ensemble des acteurs du travail du soin. Il vise à repenser dans une perspective interdisciplinaire et interprofessionnelle le concept fondamental de travail à l'aune de sa spécificité dans les services de soins.
    Le travail du soin ne repose pas que sur des compétences certifiées ou des actes techniques. Un regard, un geste, une présence, une écoute... : il tient pour beaucoup à ce qui ne s'inscrit pas dans les tableaux de bord. Ces dernières années, les transformations organisationnelles ont grandement modifié, voire altéré, les conditions dans lesquelles les soins sont apportés. Indicateurs de qualité, mesure de la rentabilité, cotation des actes : tout le travail du soin doit pouvoir être passé à la toise des managers. Comment expliquer que l'attention à l'autre fasse l'objet d'une telle déconsidération institutionnelle ? Comment prendre soin du travail alors qu'il suscite fatigue de la compassion voire épuisement professionnel ?

    Les auteurs, chercheurs en sciences humaines et sociales, soignants, personnes atteintes de maladies rares, étudient ces questions en interrogeant les conditions de possibilité du travail du soin. Ils analysent en particulier la valeur intangible de la relation dans le contexte d'organisations en tension. Les tensions découlent des rapports de pouvoir, des dispositifs de rationalisation et d'une certaine idée du management. Ils questionnent aussi la valeur travail, si difficile à juger lorsque l'essentiel de la pratique est invisible. Peut-être a-t-on pensé un peu vite que, comme elle n'était pas mesurée, elle ne comptait pas. Il s'agit alors de voir comment prendre en compte cette part impalpable du travail du soin afin de prendre soin du travail et, au-delà, de la qualité des soins et de la relation.

    Cet ouvrage s'adresse à l'ensemble des acteurs du travail du soin. Il vise à repenser dans une perspective interdisciplinaire et interprofessionnelle le concept fondamental de travail à l'aune de sa spécificité dans les services de soins.

  • La place qu'occupent les personnes âgées dans la société et les organisations de soins suscite des interrogations éthiques, avivées par la vulnérabilité spécifique au grand âge et l'attention qu'elle requiert. Ces questions concernent tout un chacun, étant donné que nous sommes amenés à vieillir, à nous occuper d'un proche âgé et que nous avons tous des représentations sur le vieillissement. C'est le cas aussi des professionnels de la santé, qu'ils travaillent dans le secteur de la gériatrie, dans tout autre service ou à domicile.

    Les auteurs, soignants, gériatres, psychologues, formateurs ou philosophes, proposent leurs réflexions sur le vieillissement en s'interrogeant plus particulièrement sur le respect de l'identité et de la liberté des personnes âgées. Sont ainsi passés en revue : la question de l'enfermement et de la liberté d'aller et de venir dans un établissement d'hébergement, les situations de soins aigus, le choix du lieu de vie pour une personne atteinte de troubles cognitifs, le travail en réseau, les séjours de répit pour les aidants et les personnes accompagnées, etc.

    Au regard des nombreuses questions éthiques liées au vieillissement, à leurs implications pour les personnes qui le vivent et leur entourage, l'offre de services et de soins devrait constamment s'adapter. Il s'agit, dans les pratiques, de s'évertuer à prendre en compte les ressources et potentialités des personnes âgées en vue de garantir leur identité et leur liberté d'êtres humains. L'ensemble des professionnels de la santé qui prennent soin au quotidien de ces personnes, en institution, dans les établissements de soins ou à domicile, sont concernés par cette vigilance éthique requise pour la qualité de la considération des personnes et celle des soins.

  • Ce guide propose toutes les informations indispensables pour bien s'orienter après la troisième.
    - L'essentiel à connaître sur l'apprentissage et le contrat de professionnalisation.
    - Des outils pour construire son projet professionnel.
    - Des témoignages d'entreprises accueillant des alternants.
    - Toutes les informations pour construire un projet professionnel.

  • La spécialité de la réanimation est une discipline jeune, née dans les années 1950, la dénomination de médecine intensive-réanimation pour les services médicaux étant récente. Elle est marquée par des évolutions techniques incessantes, tout en étant soumise à de fortes demandes sociétales. Symbolisant à la fois la performance et la toute-puissance médicales aux yeux du public, cette spécialité soulève de nombreuses questions éthiques parmi les patients, leurs proches et parmi les professionnels. La réalité d'une clinique confrontant quotidiennement à la vie, la survie et la mort conduit les professionnels de ces services à s'ouvrir à d'autres disciplines pour préserver le sens du soin et son humanité.
    Les auteurs font le point sur ces enjeux contemporains en s'appuyant sur leur expertise en tant que réanimateurs polyvalents ou spécialisés, soignants, ou psychologues cliniciens. Ils approchent ces questions en croisant les regards sur le vécu émotionnel et psychique des professionnels, celui des patients ou celui des familles. Une grande variété de situations sont abordées, reflétant la réalité des services, depuis la greffe et la dialyse, le vécu de conscience altérée, l'état de coma, de réveil, à la mort cérébrale ou au don d'organe. Sont également mises en avant les évolutions récentes que sont les consultations post-réanimation ou l'ouverture en continu des services aux visites des proches.
    Pour répondre au mieux aux besoins des patients et de leurs proches, parvenir à allier la qualité technique et la qualité humaine des soins, les professionnels de la médecine intensive se doivent d'interroger sans cesse leur fonctionnement et l'organisation de l'accueil des services.
    Ce livre leur propose des repères pour veiller aux modalités d'un accompagnement toujours singulier.

  • Face au vieillissement de la population, à la réalité de l'accueil des personnes âgées dans les différentes structures de soins ou d'hébergement, à la demande accrue du maintien à domicile, les professionnels de la santé sont toujours en recherche de repères pour mieux répondre aux besoins de cette population.

    Les auteurs, cadres de santé, infirmières, médecins, travailleurs sociaux, font part dans cet ouvrage :
    - de réflexions visant à maintenir les professionnels en veille éthique, tant le secteur des soins aux personnes âgées est susceptible de subir des dérives ;
    - d'expériences de pratiques couvrant les divers secteurs, de l'unité de long séjour, aux établissements d'herbergement ou au domicile ;
    - de situations variées allant de la consultation de gériatrie, à la psychopathologie de la personne âgée, en passant par les enjeux éthiques que recouvrent la toilette, les décisions abusives, la fin de vie, ou encore le vécu différent du temps qu'ont les personnes âgées et les soignants.

    Ce livre dévoile également l'importance de la sensibilisation des étudiants à la spécificité de cette population et la nécessité d'une formation continue pour faire face aux évolutions à venir, à laquelle il contribue.

  • Cet ouvrage fournit des repères théoriques et pratiques sur les techniques d'apprentissage par la simulation et les conséquences de cette révolution pédagogique pour les étudiants, les formateurs et les patients.
    Les pratiques d'apprentissage par les techniques de simulation sont désormais répandues dans les diverses formations aux métiers de la santé. Les établissements investissent dans des outils de réalité virtuelle et autres mannequins toujours plus performants.
    De leur côté, les équipes pédagogiques multiplient les expériences d'enseignement, en particulier sous forme de jeux de rôles, sur la base de scénarios pouvant être rencontrés en contexte réel.
    Quelles sont les conséquences de ces nouvelles pratiques pédagogiques sur l'apprentissage de métiers qui exigent un rapport de proximité avec l'autre ? Les auteurs, tous praticiens et/ou formateurs, apportent leur contribution à l'étude de cette question en fournissant des repères théoriques et pratiques sur les différentes phases d une séance de simulation, les mises en situation scénarisées, ou l'utilisation de dispositifs de haute fidélité. Si les bonnes pratiques consistent à ne pas s'exercer sur un patient réel, pour éviter tout risque, la première rencontre « réelle » avec un patient de chair et d'os intervient cependant rapidement pour les étudiants. C'est tout l'enjeu éthique de la pratique de la simulation que de savoir recueillir des enseignements de situations jouées et de pouvoir passer avec aisance du faire semblant à la réalité humaine, laquelle est toujours complexe et singulière.
    Les auteurs partagent ainsi leurs expériences, à l'heure où la mise en oeuvre des techniques de simulation est encore hétérogène, l'installation des dispositifs dépendant des politiques pédagogiques locales et des qualifications des personnels.
    Cet ouvrage vise à déterminer quels sont les bénéfices pour les pratiques professionnelles de ce qui a été considéré comme une révolution pédagogique et à envisager les perspectives pour l'ensemble des étudiants et des formateurs comme pour les patients.

empty