Niet

  • Les Gilets jaunes semblent défier le pouvoir autant que l'analyse. Basé sur des expériences directes, ce petit livre interroge les pratiques qui s'y sont déployées - et parfois confrontées. Alors que chaque nouvelle séquence de la lutte a semblé effacer la précédente, on en retrace ici l'enchaînement : des blocages aux émeutes, des occupations de ronds-points aux assemblées populaires, des appels à l'unité avec les forces de l'ordre à la critique de la répression.

    Surgie et demeurée en dehors des cadres des forces politiques classiques, que nous dit cette révolte du cours de la lutte des classes ? Quels sont les mouvements qui l'agitent ? Quels débordements de l'ordre social laisse-t-elle entrevoir ?

  • Une maison ce n'est pas seulement quatre murs et un toit. Du moment où elle est imaginée et construite, à celui où elle est vendue, habitée, revendue et finalement démolie, cet endroit ne cesse d'être traversé de conflits.» A travers ce roman graphique, le collectif américain Prole.info propose une efficace et abordable analyse de la guerre de classe en société capitaliste.

    Le capitalisme entraîne l'existence de banlieues et de bidonvilles, de copropriétés et de ghettos. Cela veut dire expulsions et dépôts de garantie, appartements froids, moisis, infestés et loyers élevés. Cela veut dire travail répétitif, ennuyeux, dangereux ; chômage et sans domiciles. Cela veut dire isolement, fausse intimité et vraie communautés conservatrices ; préjugés, racisme et politiquement correct. C'est la spéculation, la réglementation, la croissance et la stagnation, la crise et la guerre. C'est des propriétaires et des usuriers, des policiers et des politiciens, des bureaucrates et des patrons.

  • Loin des fantasmes révolutionnaires européens et loin du soutien au régime turc affiché par la presse occidentale, ce livre revient sur la « sale guerre » coloniale de l'État turc au Kurdistan, en donnant directement la parole à celles et ceux qui là-bas combattent inlassablement pour la liberté et l'autonomie. A la volonté d'autogestion, au refus de l'État-nation, au mouvement des femmes, et au rejet du capitalisme qui s'expriment au sein du mouvement kurde, le régime de l'islamo-conservateur Erdogan oppose les arrestations, les tanks, les sièges sans fin des villes kurdes, les massacres... Le collectif Ne var ne yok propose donc une série d'entretiens, réalisés à l'hiver 2016, avec des camarades kurdes du sud-est de la Turquie qui ne baissent pas la tête. Serhildan !

  • En détruisant la jungle de Calais à l'automne 2016, et en dispersant tous ses occupants aux quatre coins de la France, l'État a prétendu faire oeuvre « humanitaire » ; en réalité, ce déplacement de population s'inscrit dans une continuité de gestion de la « question migratoire » dans le Calaisis, entre acharnement policier et paternalisme des associations...

    Depuis une vingtaine d'années, du hangar de Sangatte au centre de rétention de Coquelles, de la constitution de la grande jungle de Calais à son « démantèlement », des milliers de personnes en exil se sont trouvées piégées face à la frontière, dernier obstacle avant le Royaume-Uni.

    La parole est ici donnée aux personnes immédiatement concernées, personnes en exil ou militants solidaires, afin que d'autres voix se fassent entendre, pour éclairer l'action présente et future.

  • Milot l'incorrigible est une biographie d'Émile Delagrange. Au fil des archives de police, on suit le parcours carcéral de ce gamin de Charonne à la fin du XIXe siècle.
    Cela nous permet de dresser un tableau du système carcéral de l'époque : Petite Roquette, colonie correctionnelle, maison centrale et bagnes de Guyane. Parallèlement, la trajectoire de cet apache, entre arrestations et révoltes, évasions et insoumissions, nous renvoie aux questions du traitement judiciaire de la jeunesse, de la prison, de la justice de classe et nous montre comment des anonymes, oubliés de l'Histoire, ont portés avec courage et bravoure leur volonté de vivre libre.

empty