Le Livre D'art

  • Rien qu'en France, environ deux mille lieux se targuent d'être des galeries d'art. Deux cent quarante et un d'entre eux seulement adhèrent au Comité professionnel des galeries d'art. Comment s'y retrouver ? La revue Artension et les éditions Lelivredart ont relevé le défi, et vous livre un guide pratique, dont l'ambition est de consigner « toutes » les adresses dignes d'intérêt. Voici la cinquième mouture de ce recueil, plus affinée que jamais ! Elle vous propose un tour de France et de Belgique en plus de six cents étapes. Autant de rendez-vous précieux...

  • Nicole Gaulier

    Collectif

    " Par la peinture, Nicole Gaulier a entrepris d'embrasser et de ré-enchanter le monde dans sa totalité et par tous ses éléments. Tout est bon à peindre, tout est sujet et objet plastique. Le moteur est là, dans ce vertige d'appropriation de l'ensemble par le particulier, de l'infini par l'unité. "

  • C'est à la lisière de la forêt amazonienne, sur le continent sud-américain, à Saint- Laurent-du-Maroni précisément, que se situe la dernière rhumerie de Guyane : la distillerie Saint-Maurice. elle y trouve un terroir et un climat propices à la culture d'une canne à sucre de qualité. Plusieurs autres facteurs sont également à l'origine du succès de ces rhums, régulièrement primés lors du salon agricole de Paris : leur remarquable caractère organoleptique, l'acharnement au travail des hommes et l'abnégation d'ernest Prévot, le dirigeant de la rhumerie. La culture de la canne représente aujourd'hui en Guyane le dernier héritage cultural d'une époque coloniale jadis prospère. La distillerie Saint-Maurice est une réussite économique qui découle surtout d'un savoir-faire dans la transformation de la canne à sucre, transmis depuis plusieurs générations au sein de la famille Prévot.
    Cet ouvrage commence par une présentation de l'histoire de l'industrie rhumière en Guyane de l'esclavage à nos jours ; sont ensuite abordées les questions liées à la culture et les étapes de transformation de la canne à sucre ; et pour fi nir ce sont les raisons de la consécration des produits issus de la distillerie qui sont évoquées. Cet ouvrage collectif démontre ainsi cette capacité d'entreprendre et d'exceller en Guyane, conviction partagée par tous ceux qui ont participé à son élaboration.
    Il s'agit d'un ouvrage collectif d'une quinzaine d'auteurs.

  • - « Estuaire » est une biennale d'art contemporain en plein air située entre Nantes et Saint-Nazaire. La trentaine d'oeuvres d'artistes installées entre 2007 et 2012 dans le cadre de la manifestation constitue aujourd'hui une véritable collection à ciel ouvert de Nantes à Saint-Nazaire, avec des oeuvres d'artistes importants tels Felice Varini, Gilles Clément, Daniel Buren et Patrick Bouchain...
    - L'estuaire de la Loire est aussi une réserve naturelle particulièrement riche. Ce territoire étonnant, qui mêle paysages naturels et installations industrielles, est un milieu particulièrement riche en oiseaux sauvages - certains étant mondialement menacés - au sein d'une flore exceptionnelle.
    - Avec cette double approche sur l'art contemporain et l'environnement, Estuaire - Monumentale nature propose de découvrir en un beau livre ce parcours artistique d'une façon originale, en combinant la découverte de ces oeuvres et la nature avoisinante.

  • Une localisation géographique exceptionnelle à la confluence d'environnements amazonien et atlantique, et un cosmopolitisme de sa population hérité de son histoire font de la Guyane, sans conteste, une contrée riche en saveurs.
    Ce fait gustatif que l'on explique par les nombreuses ressources maritimes et terrestres présentes, est aussi l'expression d'un patrimoine immatériel transmis par les communautés présentes dans ce territoire amazonien depuis des siècles et par celles y affluant encore.
    Cet ouvrage didactique, qui a sollicité pendant plusieurs années le concours de socio-professionnels, de référents culinaires issus des communautés locales et de spécialistes thématiques associe à parts égales culture, économie et formation. Il met autant à l'honneur la production agricole et agroalimentaire de la région que ses recettes culinaires traditionnelles et il entend également rendre hommage aux corporations relevant du secteur primaire et de l'artisanat.
    « Saveurs de Guyane » entre dans la collection Patrimoines de Guyane, qui compte déjà l'ouvrage « Rhums Saint-Maurice » - sur l'histoire du rhum guyanais - et l'ouvrage « Palmiers patrimoniaux de Guyane » sur les usages et vertus de trois palmiers emblématiques de Guyane (wassaye, comou, patawa).

  • Publié à l'occasion de la nouvelle exposition personnelle qui lui est consacrée à la galerie Danielle Bourdette-Gorzkowski à Honfleur, ce beau livre retrace les dernières quêtes artistiques de David Daoud.

    L'ouvrage présente une large sélection d'oeuvres, couvrant la période 2015-2017.
    Six sections : dialogues, compositions, paysages, figures, empreintes et oeuvres graphiques sur papier.
    Un beau livre d'art en images : 75 oeuvres reproduites.
    Des textes de l'artiste lui-même, ou de critiques influents (Christian Noorbergen, Gérard Gamand, etc.).
    Les textes sont bilingues, français et anglais.

  • « Instrument à la réputation agreste et rustique, coutumier des fêtes patronales, des guinguettes et des noces champêtres qu'il anime, l'accordéon est trop modeste pour se vanter de ses lointains ancêtres venus de Chine, patrie de toutes les inventions. Du snobisme et de la morgue de ses collègues, qui fréquentent les grands orchestres, il n'a que faire et exhibe avec un aplomb désinvolte sculptures et paillettes, marqueteries et ivoires. Autant d'ornements qui lui confèrent l'élégance d'un paysan endimanché. » Davide ANZAGHI, compositeur (Traduction Denis A. Canal)

  • JOSEF HOFER, UN ARTISTE EN ETAT DE GRACE Josef Hofer ne parle pas. En revanche, il s'exprime inlassablement par le dessin. Né en 1945 en Autriche, il souffre d'un retard mental, de difficultés d'audition, d'élocution et d'une mobilité réduite. Depuis la rétrospective que lui a organisée la Collection de l'art brut (Lausanne) en 2003, de nombreuses expositions et publications lui ont été consacrées. Ses dessins font désormais partie des plus grandes collections d'art brut au monde. La Collection de l'art brut lui consacre une autre rétrospective de mars à mai 2012, accompagnée de la publication d'une importante monographie.

  • La société bizango est une société secrète du culte vaudou en Haïti.
    Elle fut fondée au début du XXe siècle par les esclaves venus d'Afrique qui luttaient pour leur liberté et pour leur indépendance. Les guerriers bizango en sont les gardiens. On ne connaît presque rien de ces guerriers à taille humaine, dont la radiographie révèle que les têtes contiennent de véritables crânes humains. Ces guerriers furent créés initialement pour contrer symboliquement l'armée napoléonienne.
    Puis, ils incarnèrent la justice, garante de la paix et de l'ordre social. Puisse cet ouvrage inspirer une nouvelle vision de la culture haïtienne.

  • Les sculptures monumentales de Patrick Boutillier de Saint-André témoignent d'une sensibilité à l'espace et à la matière. Leurs lignes élancées et leurs formes minimalistes les lient intimement à l'architecture. Nous sommes touchés par les jeux d'équilibre et la monumentalité qui émanent de chaque pièce.

  • David Jamin

    Collectif

    « Avec fougue, le peintre travaille l'e´pure de l'image, à la manière des grands affichistes publicitaires comme Gruau, cette concision de l'ide´e et cette mise en avant du sujet par le vide... Le sujet surgit du plus profond de son humanité et la sensibilite´ crève la toile, preuve s'il en est que de l'ombre peut jaillir la lumière, du vide la ple´nitude, de l'amour la force et la confiance, du trait l'e´paisseur de la vie. » Gabriel Bureau

  • Après une carrière scientifique médicale, c'est dans la peinture et la sculpture que l'artiste exprime son sens du partage et du don. Fille de la Méditerranée, la lumière et le soleil ont bercé son enfance : sa palette chromatique évoque le jaune du safran, le bleu de l'indigotier, le brun de la noix ou le rose de la garance. L'artiste travaille aussi la terre pour mieux dire la générosité de la nature humaine. Entre imaginaire et réalité, à travers ses oeuvres peintes ou sculptées, l'artiste offre une matérialité à ses émotions et ses souvenirs.

  • Alissa Thor est peintre et poète, à l'expressionnisme moderne et onirique. Ses tableaux hypnotisent en révélant les beautés existentielles et mystérieuses de notre monde. Au travers de cette exposition, l'artiste nous invite à un voyage au coeur de l'intime : celui où les couleurs se font chair au profit d'introspections familières. (...) Chaque exposition d'Alissa Thor est toujours une rencontre avec ce « clin d'oeil de l'âme » où le tableau se fait miroir. Par le biais d'une maîtrise picturale innovante comme inédite dont elle seule a le secret... Un secret aux vertus curatives. Car si les lèvres pourpres de ses personnages se confondent parfois à l'éclat d'un sang triomphant, si les couleurs sombres auréolent ses paysages figurés, si tous les regards de cette galerie de portraits paraissent nous questionner, il faut y voir une implacable ode à la vie. Renaud Santa Maria.

  • - Ouvrage monographique sur l'oeuvre de Marie-Claude Bosc, artiste figurative à l'esthétique naïve et singulière.
    - Plus de 150 oeuvres reproduites en couleur : huiles sur toile et céramiques.
    - L'ouvrage est ponctué de courts poèmes qui renforcent la poésie et le charme évocateur propre à l'univers de Marie-Claude Bosc : un monde joyeux et attachant.

  • « Voici l'édition du cinquième opus de Vivre l'Art Magazine. Au fil des rencontres du salon Puls'Art au Mans, nos rédacteurs ont choisi d'écrire sur ce qui les avait touchés. Cette nouvelle édition est un reflet des articles parus dans notre blog éponyme. De quoi faire de nouvelles découvertes, de s'étonner de la créativité, de l'imaginaire des uns et des autres. Tous sont des artistes pleins de force et d'énergie, ils expriment le monde par la peinture, la sculpture, la photographie. » Lucien Ruimy Auteur 1 : Lucien Ruimy.
    Auteur 2 : Nicole Anquetil.
    Auteur 3 : Hughes Bourgeois.
    Auteur 4 : Michel Foucault.
    Auteur 5 : Thierry Gaudin.
    Auteur 6 : Michel Lamballe.
    Auteur 7 : Yannick Lefeuvre.

  • "Caen, cité de Guillaume le Conquérant et de la Reine Mathilde, celle du poète Malherbe, terre de Liberté et du Mémorial pour la paix, fut aussi au XVIIIe siècle, une ville des Lumières, à la pensée progressiste et tolérante, ouverte aux idées nouvelles. Curieusement, cet aspect de notre histoire est en partie oublié, comme le souvenir de celle qui passa sa jeunesse à Caen. Se souvient-on en effet que Charlotte Corday, meurtrière de Marat, qui marqua par son geste une page de la Révolution française, incarna le refus du sang de la Terreur dans un temps de fureur et d'arbitraire ? Son testament politique « l'Adresse aux Français, amis des Lois et de la Paix » dit tout de cette détermination et mérite à lui seul qu'on s'y arrête." Extrait de la préface de Joël Bruneau, maire de Caen. Commissaire d'exposition : Patrick Nicolle Avec des textes de François de Mazières, maire de Versailles, Michel Onfray, philosophe, Emmanuel de Waresquiel, historien et Philippe Borderieux, artiste.

empty