Fondation Cartier

  • Nous les arbres

    Collectif

    De juillet à novembre 2019, la Fondation Cartier pour l'art contemporain organise la première exposition d'envergure dédiée aux arbres, ces êtres d'exception aux facultés insoupçonnées et pourtant largement menacés aujourd'hui. Associant le travail de peintres, photographes, architectes, sculpteurs, philosophes, botanistes et spécialistes en climatologie, le catalogue publié à cette occasion dévoile la beauté, l'ingéniosité, et la richesse biologique des arbres et plonge le lecteur dans le monde fascinant de l'« intelligence végétale ».

  • Du 11 juillet 2018 au 6 janvier 2019, la Fondation Cartier pour l'art contemporain célèbre la richesse et les couleurs extraordinaires des dessins, formes et figures présents dans l'art latino-américain avec l'exposition Géométries américaines, du Mexique à la Terre de Feu. À travers une pluralité d'oeuvres et d'objets, de la céramique à la peinture en passant par la sculpture, la photographie, l'architecture ou les peintures corporelles, cette exposition propose une plongée au coeur de l'abstraction géométrique en Amérique latine, de la période précolombienne à nos jours. Dans le cadre de l'exposition, la Fondation Cartier publie un catalogue proposant de découvrir toutes les oeuvres de l'exposition à travers près de 300 images, des cartes et des notices d'oeuvres. Les contributions d'Olga de Amaral, d'Elisabetta Andreoli, de Ticio Escobar, de César Paternosto, de Gabriela Rangel et de Lux Vidal éclairent ce vaste panorama et mettent en lumière la continuité des lignes et des formes parcourant l'art latino-américain à travers le temps.

  • Autophoto

    Collectif

    Du 20 avril au 24 septembre 2017, la Fondation Cartier pour l'art contemporain présente Autophoto, une exposition inédite consacrée à l'automobile et à la photographie, et à la manière dont ces deux grandes inventions ont redéfini notre rapport à l'espace et au temps tout en influençant la vision de nombreux artistes.
    À la fois objet de désir combinant esthétique et performance, et symbole de réussite sociale et de liberté, l'automobile est devenue au fil du temps un formidable sujet photographique. Le catalogue de l'exposition Autophoto explore la manière dont la photographie, outil de l'immobilité, a bénéficié de l'automobile, outil de la mobilité. Il réunit plus de 450 oeuvres de photographes historiques et contemporains qui ont porté sur l'automobile un regard passionné et créatif, la transformant en véritable médium permettant au langage photographique de s'exprimer de façon libre et originale, en tous lieux et tous moments.
    Des textes de spécialistes, des entretiens, des citations d'artistes, une brève histoire du design automobile et une chronologie viennent compléter ce vaste panorama en croisant les approches esthétiques, sociologiques et historiques.

    700 reproductions couleur et noir et blanc.
    Avant-propos de Xavier Barral et Philippe Séclier. Textes de Simon Baker, Nancy W. Barr, Clément Chéroux, Marc Desportes, Pascal Ory. Entretiens avec Alain Prost et Jean Todt. Contribution d'Alain Bublex.

  • Bruce Nauman

    Collectif

    Du 15 mars au 14 juin 2015, la Fondation Cartier pour l'art contemporain présente une grande exposition personnelle de l'artiste américain Bruce Nauman.
    Rassemblant un ensemble fort et puissant d'oeuvres créées au cours des quatre dernières années, cette exposition est la plus importante présentation du travail de Bruce Nauman en France depuis la rétrospective organisée par le Centre Pompidou en 1997.
    Conçu en étroite collaboration avec l'artiste, le livre publié à cette occasion présentera cette exposition exceptionnelle à travers des photographies, des notes et des croquis et permettra d'approfondir la connaissance de l'oeuvre de cet artiste inclassable, à mi-chemin entre art conceptuel et art minimal.
    Artiste prolifique reconnu comme l'un des plus influents de sa génération, Bruce Nauman (1941, Fort Wayne, Indiana, États-Unis) développe depuis la fin des années 1960 une oeuvre mêlant sculpture, vidéo, néon, installation et performance. Bruce Nauman s'attache aux notions de corps et d'identité, à la fonction du langage, aux phénomènes de perception de l'espace ainsi qu'à la participation du spectateur. Il s'intéresse également à tout ce qui se rapporte au monde de la danse, à l'expression du corps en mouvement. Dès 1967, influencé par sa rencontre avec le musicien John Cage et le chorégraphe Merce Cunningham, il réalise une série de performances filmées dans lesquelles il répète des gestes du quotidien ou des phrases simples de manière méthodique. Dans les années 1970 et 1980, il utilise le néon dans des oeuvres jouant avec les mots ou représentant des saynètes à caractère sexuel. Ses oeuvres plus récentes continuent à questionner les notions qu'il explore depuis ses débuts et à constituer une oeuvre d'une richesse exceptionnelle.
    Le travail de Bruce Nauman a fait l'objet de nombreuses expositions individuelles à travers le monde, notamment au Los Angeles County Museum of Art (1972), à la Kunsthalle de Bâle (1986), au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris (1986), au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia de Madrid (1993), au MoMA de New York (1995), au Hirshhorn Museum de Washington (1994) et à la Tate Modern de Londres (2004). En 2009, Bruce Nauman a représenté les États-Unis à la Biennale de Venise et a reçu le Lion d'or du meilleur pavillon national.

  • De juillet 2016 à janvier 2017, la Fondation Cartier pour l'art contemporain présente Le Grand Orchestre des Animaux, une exposition conçue à partir du travail de Bernie Krause. Bio-acousticien, scientifique et musicien américain, Bernie Krause a, depuis près de cinquante ans, collecté plus de 5?000 heures d'enregistrements sonores d'habitats naturels sauvages, terrestres et marins, incluant plus de 15?000 espèces animales. L'approche de Bernie Krause est unique. Il révèle la beauté et la complexité des vocalisations animales aujourd'hui menacées par l'activité humaine, et nous conjure de tendre une oreille attentive avant que le silence ne s'installe au coeur du grand orchestre des animaux. L'exposition invite le public à écouter une sélection des plus beaux enregistrements réalisés par Bernie Krause en Afrique, en Amérique et au plus profond des océans, à travers une expérience émotionnelle et sensorielle hors du commun.
    Dialoguant silencieusement avec le grand orchestre de Bernie Krause, des oeuvres d'artistes contemporains offrent une réflexion visuelle sur notre rapport au monde animal et sur la place de l'animal dans nos sociétés humaines. Exploration sonore et visuelle du monde naturel, l'exposition Le Grand Orchestre des Animaux plonge le public au coeur de la beauté du monde naturel et propose une réflexion sur les grandes questions environnementales du XXIe siècle et sur les raisons qui ont mené l'homme à entrer dans ce que l'on appelle aujourd'hui la « sixième extinction ».
    Le catalogue publié à cette occasion constitue une exploration esthétique, scientifique et philosophique du monde animal. Il propose au lecteur de découvrir le travail de Bernie Krause et de mener une réflexion sur les enjeux liés à la préservation de la biodiversité à travers de nombreux textes de spécialistes. Réunissant photographies, cartes, schémas, sonogrammes ainsi que les oeuvres des artistes présentés dans l'exposition, cet ouvrage est un véritable manifeste pour la sauvegarde de la beauté des écosystèmes.

  • Du 15 mai au 21 octobre 2012, la Fondation Cartier pour l'art contemporain présente Histoires de voir, Show and Tell, une exposition regroupant des travaux artistiques provenant du monde entier (Brésil, Japon, Europe, Haïti, Inde, Mexique), allant de l'art naïf et autodidacte à l'art de cultures indigènes. À travers une scénographie d'Alessandro Mendini, les oeuvres choisies expriment les visions profondément personnelles de leurs créateurs, tout en étant fortement liées à leur origine géographique et à leur époque, révélant ainsi un univers d'histoire, de mythologie, de folklore et de magie.

    Conçu dans le prolongement de l'exposition, le catalogue Histoires de voir se déroule comme une succession d'histoires autour des artistes et de leurs oeuvres ainsi que, le cas échéant, celles de leurs communautés. Avec plus de 300 images des sculptures, peintures et dessins exposés, une documentation visuelle importante, et des textes de spécialistes, le livre constitue une occasion unique de mieux connaître les contextes dans lesquels travaillent ces artistes. Les approches complémentaires et transversales de Laymert Garcia dos Santos et Sally Price apportent un regard critique sur l'exposition.

  • César

    Collectif

    Du 9 juillet au 26 octobre 2008, la Fondation Cartier pour l'art contemporain organise une exposition majeure consacrée à l'artiste César. Jean Nouvel - en tant qu'architecte du bâtiment de la Fondation Cartier et ami de César - est invité à sélectionner les oeuvres et à les mettre en scène, offrant une perspective nouvelle sur l'un des sculpteurs les plus importants de la deuxième moitié du XXe siècle.
    À travers cette exposition, la Fondation Cartier rend hommage à un artiste avec qui elle a collaboré pendant près de 15 ans, depuis 1984 jusqu'à sa mort en 1998. Le catalogue publié à l'occasion de cette exposition offre une vision nouvelle et plus conceptuelle du travail de César. Une centaine des oeuvres phares de l'artiste y sont présentées : les compressions, les expansions et les empreintes humaines, ainsi que son fameux bestiaire en ferraille, montrent comment l'exploration des possibilités formelles et expressives offertes par les matériaux industriels est apparue très tôt dans la carrière de l'artiste. Regroupant 150 illustrations - parmi lesquelles de nombreuses vues d'exposition - autour d'un texte de Jill Carrick, historien d'art et professeur à la Carleton University au Canada, cet ouvrage révèle l'influence décisive du travail de César sur l'art d'aujourd'hui.

  • Vaudou

    Collectif

    Présentée du 5 avril au 25 septembre 2011 à la Fondation Cartier pour l'art contemporain à Paris, l'exposition Vaudou dévoilera pour la première fois au public un ensemble exceptionnel d'oeuvres vaudou du Bénin et du Togo provenant de la collection d'Anne et Jacques Kerchache.

    Grand esthète, spécialiste des arts primitifs et conseiller scientifique de nombreuses expositions, Jacques Kerchache a offert ses lettres de noblesse aux arts premiers en leur ouvrant les portes des plus grands musées français. Il est notamment à l'origine de la création du Pavillon des sessions au Louvre en 2000. Il fut également à l'initiative du projet du musée du quai Branly, qui a ouvert ses portes en 2006.

    Jacques Kerchache a collaboré en de multiples occasions avec la Fondation Cartier : en 1992 pour l'exposition À visage découvert, puis en 1997 lors de l'exposition Réflexion sur la mort consacrée à l'artiste haïtien Patrick Vilaire et en 1998 avec être nature où fut exposée son incroyable collection d'insectes.
    Évoquée à de nombreuses reprises avec Jacques Kerchache, mais n'ayant pu être organisée avant son décès en 2001, l'exposition Vaudou est l'occasion pour la Fondation Cartier de réaliser le souhait de ce grand connaisseur de l'art africain pour qui le vaudou représentait une réelle fascination.

    Effectuant dès les années soixante de nombreux voyages au Bénin, Jacques Kerchache a très vite reconnu la puissance esthétique et l'originalité plastique de la statuaire vaudou, constituant au fil des années ce qui deviendra la plus importante collection jamais consacrée au vaudou africain. L'exposition présentée à la Fondation Cartier présentera une centaine de statuettes, pour la plupart anthropomorphes, résultant d'un assemblage mystérieux d'ossements, de cordes, de coquillages et de tissus, souvent recouverts de terre, d'huile de palme ou de sang. Ayant pour beaucoup d'entre eux été utilisés dans le cadre de rites vaudou, ces objets en tirent un caractère effrayant qui s'ajoute à l'étrangeté de leurs caractéristiques formelles. La scénographie de l'exposition, réalisée par Enzo Mari, l'un des grands maîtres du design italien, explorera l'étrange beauté de ces oeuvres au pouvoir unique.

    Conçu dans le prolongement de l'exposition, le catalogue Vaudou rassemblera plus de 150 photographies réalisées par Yuji Ono dans le cadre d'une commande spécifique. Le livre reviendra également sur le parcours atypique de Jacques Kerchache et sur sa passion pour la statuaire africaine à travers de nombreux documents et photographies personnels. À cette occasion seront publiés ses textes sur l'art africain et sur le vaudou du Bénin, dont certains étaient jusqu'à présent restés inédits. Enfin les contributions de spécialistes comme Marc Augé, Suzanne Preston Blier, Gabin Djimassé ou encore de l'artiste Patrick Vilaire donneront un nouvel éclairage sur le vaudou africain, faisant de ce catalogue un ouvrage de référence sur le sujet.

  • Du 14 novembre 2012 au 17 mars 2013, la Fondation Cartier pour l'art contemporain présente une importante rétrospective consacrée au peintre chinois Yue Minjun. Cette exposition est la première présentation monographique de cette envergure en Europe ; elle rassemble les toiles les plus emblématiques du travail de l'artiste ainsi que plus d'une centaine de dessins.
    Avec près de 130 reproductions, le catalogue Yue Minjun, L'Ombre du fou rire met en lumière l'oeuvre de l'artiste en explorant l'iconographie particulière qu'il a développée depuis une vingtaine d'années. Les contributions significatives du poète et critique chinois Ouyang Jianghe et du philosophe et sinologue français François Jullien ainsi qu'un entretien avec l'artiste permettent d'approcher son travail d'un nouveau point de vue et d'approfondir les références à l'histoire de l'art et à l'histoire de la Chine qui nourrissent son oeuvre.

  • Robots

    Collectif

    La collection de rolf fehlbaum rassemble des jouets robots et engins spatiaux.
    Provenant pour l'essentiel du japon, mais aussi des etats-unis et d'europe, ces jouets forment un ensemble exceptionnel dont les dates de production s'échelonnent entre la fin des années 40 et le début des années 80.
    Cet ouvrage présente l'installation master/slave mise en scène par diller + scofidio à l'occasion de l'exposition 1 monde réel à la fondation cartier pour l'art contemporain, des textes inédits de dan simmons et de jacques goimard et des photographies de valérie belin.

    Rolf fehlbaum's collection gathers together toy robots and spaceships.
    Mostly from japan, but also from the united states and europe, these toys form an exceptional group with production dates ranging from the late forties to the early eighties.
    This book presents the installation master/slave set by diller + scofidio on the occasion of the exhibition 1 monde réel at the fondation cartier pour l'art contemporain, previously unpublished texts by dan simmons and jacques goimard, and photographs by valérie belin.

  • Le désert

    Collectif

    Quatrième de couverture Publié à l'occasion de l'exposition le désert organisée par la Fondation Cartier pour l'art contemporain, cet ouvrage propose un choix exceptionnel de photographies anciennes ainsi qu'un ensemble d'oeuvres inédites de Lara Baladi, Balthasar Burkhard, Raymond Depardon, William Eggleston, Lee Friedlander, Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi, Titouan Lamazou, Beat Streuli et Andrei Ujica, réalisées au Sahara et dans les déserts de Namibie, de Libye, d'Australie et de l'Ouest américain. Ce livre réunit des textes de Raymond Depardon, Mounira Khemir, Sir Wilfred Thesiger et Paul Virilio.

  • Figure majeure de la peinture sud-américaine contemporaine, guillermo kuitca (né en 1961 à buenos aires) développe, depuis les années 80, un univers personnel et symbolique, nourri de plans de villes et de théâtres, d'objets familiers ou d'une cartographie imaginaire.
    Publié à l'occasion de son exposition à la fondation cartier pour l'art contemporain à paris, ce catalogue présente les trois séries : neufert suite, l'encyclopédie et diarios, et offre un large aperçu de l'oeuvre antérieure de cet artiste argentin. a travers un texte inédit de paulo herkenhoff et un entretien entre guillermo kuitca et graciela speranza, cet ouvrage dresse un point de vue complet sur cette peinture qui allie la précision de la représentation à une topographie improbable et constitue une variation sur le temps et l'espace.

  • Du 9 juillet au 15 novembre 2015, la Fondation Cartier pour l'art contemporain présente une grande exposition consacrée à la création artistique au Congo.
    Si la peinture moderne, apparue au Congo dans les années 1920, constitue le coeur de l'exposition, cette dernière rend également compte de la richesse et du dynamisme créatifs du pays à travers la photographie et la musique. Conçu comme le prolongement de l'exposition, le catalogue publié à cette occasion constitue un ouvrage de référence sur la création artistique au Congo. Comprenant plus de 400 reproductions couleur et noir et blanc, cet ouvrage témoigne de la richesse de la production congolaise de la fin des années 1920 à nos jours. Des textes de spécialistes, accompagnés d'entretiens avec les artistes et d'une chronologie détaillée permettent d'approfondir les contextes artistiques et historiques dans lesquels les oeuvres exposées ont vu le jour.

  • Du 16 avril au 29 septembre 2013, la Fondation Cartier pour l'art contemporain présente une exposition consacrée à l'artiste australien Ron Mueck, faisant suite au succès de la précédente exposition de ses oeuvres en 2005. À cette occasion, ses sculptures impressionnantes investiront la totalité des espaces d'exposition du bâtiment conçu par Jean Nouvel.
    Pour cet événement, Ron Mueck a souhaité présenter ses sculptures aux enfants sous la forme de dessins à colorier. Une façon ludique et originale de découvrir l'univers hors du commun de cet artiste.

  • À l'occasion de son trentième anniversaire, la Fondation Cartier pour l'art contemporain publie un coffret réunissant deux livres richement illustrés relatant son histoire à travers ses valeurs les plus significatives : audace, curiosité et engagement auprès des artistes.


    Le second volume propose d'entendre les voix de personnalités proches de la Fondation Cartier - artistes, conseillers, critiques et amis de l'institution - qui ont participé à l'écriture de son histoire. Réunissant environ 2000 images d'archives, de nombreuses photographies inédites ainsi que des documents rares (croquis de scénographie, archives personnelles d'artistes), ce livre propose un parcours chronologique retraçant l'intégralité des expositions, performances et événements marquants qui ont été présentés au cours des trente dernières années.

  • À l'occasion de son trentième anniversaire, la Fondation Cartier pour l'art contemporain publie un coffret réunissant deux livres richement illustrés relatant son histoire à travers ses valeurs les plus significatives : audace, curiosité et engagement auprès des artistes.
    Le premier volume témoigne du caractère unique de ce lieu de création et de rencontres, qui a le premier fait le choix de soutenir les artistes et de proposer une programmation ouverte à tous les domaines de la pensée contemporaine. Construit autour d'entretiens avec les acteurs majeurs de l'histoire de la Fondation Cartier, ce livre revient sur trente années d'expositions et d'événements exceptionnels et invite à découvrir le bâtiment de verre du boulevard Raspail au fil du temps et des expositions qu'il accueille, révélant ainsi son extraordinaire modularité, éternelle source d'inspiration pour les artistes.
    Le second volume propose d'entendre les voix de personnalités proches de la Fondation Cartier - artistes, conseillers, critiques et amis de l'institution - qui ont participé à l'écriture de son histoire. Réunissant environ 2000 images d'archives, de nombreuses photographies inédites ainsi que des documents rares (croquis de scénographie, archives personnelles d'artistes), ce livre propose un parcours chronologique retraçant l'intégralité des expositions, performances et événements marquants qui ont été présentés au cours des trente dernières années.
    Réunis dans un coffret doré, ces deux volumes constituent des ouvrages de référence sur la Fondation Cartier et son histoire et témoignent de la diversité de sa programmation, de sa curiosité pour les territoires de la création et de la pensée les plus variés, de son ouverture au monde et de sa manière unique de croiser la multiplicité des champs artistiques.

  • À l'occasion de l'exposition Mathématique, Un dépaysement soudain, présentée d'octobre 2011 à février 2012, la Fondation Cartier publie un cahier de coloriages sur le thème des mathématiques. Coloriages mathématiques est le quatrième numéro d'une collection unique de cahiers de coloriages d'artistes publiés par la Fondation Cartier.

  • Présentée du 15 mai au 21 octobre 2012, l'exposition Histoires de voir, Show and Tell fait découvrir les oeuvres et raconte les histoires de plus de 50 artistes du monde entier, peintres, sculpteurs, dessinateurs et cinéastes. Ils sont brésiliens, indiens, congolais mais aussi haïtiens, mexicains, européens, japonais, américains. Ils vivent à Paris ou Port-au-Prince, à Tokyo ou dans les faubourgs de Mexico City, en Amazonie ou dans les campagnes non loin de Mumbai. Ils se sont découvert artistes et ont appris à voir dans des contextes et des circonstances singuliers ; souvent considérés comme " naïfs " ils ont rarement été invités à présenter leurs oeuvres dans des institutions dédiées à l'art contemporain.

    Dans le cadre de l'exposition, la Fondation Cartier pour l'art contemporain publie un cahier de coloriage rassemblant des dessins d'Alessandro Mendini. Après Takeshi Kitano, Moebius et Patrick Vilaire, la Fondation Cartier invite Alessandro Mendini, le scénographe de l'exposition Histoires de voir, Show and Tell, à réaliser le quatrième numéro de sa collection unique de cahiers de coloriage d'artistes. À cette occasion, le designer italien a redessiné quelques-unes des oeuvres exposées en les mettant en scène.

empty