Cellule Architecture Federation Wallonie Bruxelles

  • Entrer: exposition au Centre Wallonie-Bruxelles à Paris (novembre 2015 - janvier 2016), et son catalogue invitent visiteurs et lecteurs à se laisser prendre au jeu d'une déambulation à travers les traces de cinq projets d'architectures engagés qui ponctuent depuis peu le paysage belge. S'y retrouvent : une ancienne chapelle accueillant les réserves des musées de Mons, un équipement sportif recomposant un paysage à Spa, une reconversion industrielle renforçant le centre de Dison, une passerelle métamorphosant un espace public à Bruxelles, et un pavillon de jardin à Renaix articulant cuisine professionnelle et collection d'oeuvres d'art.

    Cinq critiques internationaux - Pierre Chabard, Asli Çiçek, Francesco Della Casa, Phineas Harper et Sebastian Redecke - se sont également prêtés au jeu de la déambulation en l'utilisant comme outil d'appréhension et méthode d'analyse de ces projets.

    Parallèlement à ces essais, des interviews approfondies avec les architectes - Atelier Gigogne + L'Escaut, Baukunst, Baumans-Deffet, MSA + Ney & Partners et Vers.A - ouvrent sur leur positionnement, leur démarche et leur pratique spécifique.

    Chaque projet est illustré par une succession de photographies en pleine page, telles des séquences architecturales pointées et réalisées par Maxime Delvaux Essais critiques, interviews et flip-books forment cinq triptyques pour comprendre autrement ces architectures.

  • "Le livre Intérieurs. Notes et Figures est la restitution d'une étude menée par l'équipe en charge du Pavillon belge à la 14e Biennale d'Architecture de Venise à l'initiative de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Cellule architecture, en collaboration avec Wallonie-Bruxelles International.

    Notion fondamentale de la conception architecturale, l'intérieur est pourtant très peu abordé comme champ de réflexion à part entière. Derrière la permanence des façades, qu'en est il des transformations, des aménagements et des ajustements qui lui sont apportés? Alors que les changements des conditions économiques, démographiques et écologiques ont pour effet de modifier profondément la production de logements nouveaux, le bâti existant s'adapte. Cette situation se vérifie partout où le parc immobilier hérité des siècles passés ne s'accorde plus aux besoins et modes de vie contemporains. La considération du patrimoine intérieur, de ce point de vue, renseigne sur des enjeux nouveaux auxquels les pratiques architecturales doivent faire face.

    En se concentrant sur les espaces de logement, l'objectif des auteurs est de rendre compte des paysages domestiques issus de ces processus de transformation.
    Le livre Intérieurs. Notes et Figures fait apparaître la manière dont un métabolisme propre aux pratiques habitantes génère une vie des formes corrélée à la diversité des formes de vies. Il réunit pour cela plus de 200 photographies d'intérieurs prises sur l'ensemble du territoire belge. Le systématisme du protocole photographique, soulignant à la fois différences et similarités, a produit des images comparables. Leur organisation est passée par le choix de leur disposition, de leur agencement et de leur confrontation. Au-delà d'une collection d'images, la composition et la pratique d'un langage de l'habiter sont proposées au travers de descriptions et de représentations synthétiques des intérieurs.
    Un index en liste les termes significatifs, mais aussi les informations factuelles qui sont associées à l'ensemble des images. Structurant la publication, il subvertit la linéarité inhérente au livre et suggère des cheminements possibles. L'ouvrage se manipule au gré des itérations d'une lecture active.

    Cette publication paraît dans le cadre de la participation belge à la 14e biennale d'Architecture de Venise.

  • Les archives de l'architecture sont indispensables.
    Elles documentent la discipline, elles participent à sa compréhension et à sa (re)connaissance, comme à la nécessaire actualisation de ses pratiques. Elles définissent le socle d'une culture architecturale partagée. Donnant suite au colloque " Les archives d'architecture en Communauté française : quelle politique ? ", le Livre blanc des archives de l'architecture en rassemble les actes et en extrait 30 recommandations pour une politique publique des archives d'architecture en Fédération Wallonie-Bruxelles.

    Avec la participation de Jean-Marc Basyn, Lamya Ben Djaffar, Patrick Burniat, Anne-Françoise Cannella, Régine Carpentier, Jean-Pierre Chupin, Pierre Culot, Chantal Dassonville, Sofie de Caigny, Valeria Farinati, Pierre Frankignoulle, Tatiana Geersten, Jean-Louis Genard, Jean-François Henrotte, Charles Hind, Jean Houssiau, Ariane Joachimowicz, Evelyne Lentzen, Irene Lund, Alfred Marks, Jean Neuenschwander Feihl, Cecilia Paredes, David Peyceré, Anne-Marie Pirlot, Yves Robert, Pierre-Alain Tallier, Ellen Van Impe, Annick Vilain.

    Conception graphique : DOJO design

  • Initié en 2010, la collection Architectures Wallonie-Bruxelles Inventaires # Inventories a pour objectif de dresser tous les trois ans un portrait de l'architecture récente en Wallonie et à Bruxelles et d'illustrer l'engagement des pouvoirs publics et des maîtres d'ouvrages privés dans la recherche d'une architecture en phase avec son temps et qui participe à l'amélioration du cadre de vie.
    Ce deuxième volume, placé sous la direction du collectif orthodoxe après appel à projet, explore la production architecturale à travers cinq thématiques : contemporanéité, représentation, médiation, écologie et cosmopolitiques. Au départ de l'examen de plus de 1000 projets inventoriés sur une affiche qui accompagne l'ouvrage, Architectures Wallonie-Bruxelles Inventaires #1 Inventories 2010-2013 présente une sélection de 30 projets construits ou d'actions culturelles (logements, équipements communautaires, espaces publics, installations, publications, programmations culturelles et initiatives citoyennes).

    La commande photographique a été confiée à Maxime Delvaux.

    L'ouvrage comporte des articles d'auteurs belges et étrangers (France, Suisse) et est intégralement traduit en anglais.

    Liste des participants A Practice, Radim Louda & WRKSHP, Radiance 35 & collectif d'artistes Zimmerfrei, AUXAU Atelier d'architecture en collaboration avec Christel Despry et François Vliebergh, LLAC architectes, Denis Adnet et Arnaud Kinnaer et Vincent P. Alexis, Réservoir A-Architectes, V+, Sophie Dars et Bernard Dubois, MDW Architectures, Bureau d'Architecture Ledroit-Pierret-Polet en association momentanée avec L'Arbre d'Or, Atelier d'architecture Matador, A229, Mario Garzaniti, Olivier Fourneau Architectes en collaboration avec Alexandre Lilien, adn architectes, L'Escaut Architectures en association momentanée avec le Bureau d'Etudes Weinand, Atelier d'architecture Daniel Delgoffe, Vanden Eeckhoudt-Creyf en collaboration avec Guillaume Lecomte, Rotor, MSA-Technum en association momentanée, m architecture, Atelier d'architecture A.I.U.D., O2 architectes, Atelier d'Architecture Pierre Hebbelinck - Pierre de Wit, Suède 36 en association avec l'Atelier Blink.

  • Le Prix de la Maîtrise d'ouvrage publique est une récompense biennale qui s'adresse à tous les commanditaires publics en Fédération Wallonie-Bruxelles. Au lieu de se focaliser uniquement sur les qualités de l'architecture proprement dite, cette récompense porte l'accent sur la globalité des processus de maîtrise d'ouvrage. Elle souligne l'importance du rôle du maître de l'ouvrage à travers l'action, essentielle, qu'il exerce au quotidien pour concrétiser des lieux en adéquation avec les attentes que les usagers peuvent avoir du service public. Ce parti pris implique d'évaluer la vision stratégique du commanditaire public, la tenue des objectifs de qualité architecturale, la concertation entre les parties prenantes du projet, la qualité de la procédure de mise en concurrence des architectes et le respect des conditions du travail conceptuel que ceux-ci développent pour mettre l'architecture au service de la collectivité. Cette édition 2013 a vu primer les Communes de Flémalle - pour la construction d'une crèche - de Montigny-le-Tilleul - pour l'extension et la rénovation de l'hôtel de ville - de Schaerbeek - pour la construction d'un équipement socio-sportif -, ainsi que la Ville de Bruxelles - pour l'installation d'un éclairage scénographique permanent dans l'espace public. Au travers des choix posés, le Prix entend contribuer à la valorisation des bonnes pratiques en Wallonie et à Bruxelles et compte sur l'effet d'exemplarité des processus promus pour porter une dynamique d'avenir sur la société dans le long terme.

empty